Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 27 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Déchéance de la nationalité : Aubry et Mélenchon fustigent Hollande

"L'obstination est mauvaise conseillère, il faut aujourd'hui renoncer. Ce n'est pas en s'adressant à la moelle épinière des gens qu'on fait de la politique", a déclaré la maire de Lille.

Polémique

Publié le
Déchéance de la nationalité : Aubry et Mélenchon fustigent Hollande

"La déchéance de nationalité divise, stigmatise et porte atteinte à l'un des fondements de la République française", estime Martine Aubry.  Crédit Reuters

Le texte sur la déchéance de nationalité pour les Français bi-nationaux condamnés dans des dossiers terroristes ne cesse de provoquer des réactions toujours plus tranchées à gauche, à commencer par celle de Jean-Luc Mélenchon. "La déchéance de nationalité est une honte (…) Rien n'arrêtera jamais un terroriste", a lancé le président du Parti de gauche ce matin sur RTL. Une telle mesure "crée de fait deux catégories de Français, les Français de souche, et je ne sais pas ce que ça veut dire, et les Français de papiers", a-t-il ajouté, avant de s'adresser directement au chef de l'Etat : "François, cette fois ci, pas ça.

Tout le reste, on peut en discuter mais l'identité de la République ne t'appartient pas, alors fais un référendum", a lancé Jean-Luc Mélenchon, au nom de "tous les gens qui, comme moi, ont au moins un ancêtre sur huit qui est étranger, qui a choisi d'être Français".

Dans la foulée de ces déclarations, Martine Aubry a elle aussi évoqué la question de la déchéance de la nationalité lors de ses vœux à la presse. "L'obstination est mauvaise conseillère. Il faut aujourd'hui renoncer (…) Ce n'est pas en s'adressant à la moelle épinière des gens qu'on fait de la politique", a-t-elle lancé, depuis sa mairie de Lille. 

 "Un symbole unit, grandit, comme par exemple le drapeau, la devise républicaine, ou la Marseillaise (…) la déchéance de nationalité divise, stigmatise et porte atteinte à l'un des fondements de la République française. Ce n'est pas un symbole, il faut véritablement la combattre", a poursuivi l'ancienne ministre de l'Emploi de Lionel Jospin. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 14/01/2016 - 18:22 - Signaler un abus La scission immigrationistes-patriotes débute...

    et elle débute à l'intérieur de chacun des partis qui ont utilisé l'immigrationisme, pour leur démagogie électoraliste. Les gauchistes ne sachant pas s'adapter à une nouvelle donne par dogmatisme risquent l'implosion...ce qui sera un spectacle jouissif pour de nombreux français...

  • Par pandore - 14/01/2016 - 19:07 - Signaler un abus Angélisme quand tu nous tiens

    C'est soit s'adresser à la moelle épinière soit se prendre un doigt dans le... .C....!!!! Martine a fait son choix apparemment En ce qui me concerne j'ai choisi

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€