Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le début de la grande fuite ? Ces Européens qui émigrent en Afrique à la recherche d'un travail

C'est aujourd'hui au tour des Européens d'émigrer vers l'Afrique. Accablés par la crise économique et la dégradation de leurs conditions de vie, de plus en plus de citoyens grecs, espagnols ou portugais fuient vers le Sud.

Retour d'ascenseur

Publié le
Le début de la grande fuite ? Ces Européens qui émigrent en Afrique à la recherche d'un travail

En juillet 2011, 42 portugais ont été expulsés d'Angola, où ils travaillaient au noir. Crédit Reuters

En avril dernier, quatre immigrés clandestins originaires d'Espagne ont été débusqués par les gardes-côtes algériens sur la façade maritime Ouest, selon le quotidien algérien Liberté du 17 avril 2012. 

Ces jeunes espagnols comptaient se diriger vers Oran, en espérant etre embauchés par une des multiples sociétés espagnoles qui s'y trouvent. Selon Liberté, ils ont perdu leur travail au sein d’une société qui a fait faillite en Espagne et fait une demande de visas pour migrer en Algérie. 
 
Les Portugais sont également nombreux à tenter leur chance en Afrique. Leur terre de prédilection : l'Angola,  ancienne colonie portugaise. Le 2 février, vingt Portugais ont été interpellés à l’aéroport de Luanda, capitale angolaise, par le service des migrations et des étrangers.
Leurs visas ayant été jugés falsifiés, les autorités angolaises les ont ensuite renvoyés vers Lisbonne.
 
Mais selon un responsable angolais des services de migration, « ces Portugais se sont vus refuser l’entrée sur le territoire angolais pour diverses raisons : manque de moyens de subsistance, visa expiré, mauvais état du passeport, non-paiement d’une amende pour un précédent séjour illégal en Angola et outrage à l’autorité ».
 
Ces migrants ont affirmé à une chaîne de télévision avoir été enfermés dans une salle de l’aéroport où ils auraient été menacés. De quoi alerter le ministre des Affaires étrangères portugais qui a tenté de calmer la situation, promettant de « rechercher, avec les autorités angolaises, les voies et moyens pour prévenir ce genre de problèmes ». 
 
Le nombre d’immigrés portugais en Angola est en effet en forte augmentation. En juillet 2011, 42 portugais ont été expulsés d'Angola, où ils travaillaient au noir.
 
Selon la revue Visao, ils seraient 30 000 à demander un visa de séjour chaque année. Le président de la Chambre de commerce et d’industrie Portugal-Angola, Carlos Bayan Ferreira, estime que 100 000 Portugais vivent déjà en Angola.
 
De son côté, l’Observatoire portugais de l’Émigration signale que le nombre d’expatriés portugais en Angola est passé de 21.000 en 2003 à 91.900 en 2010, soit une croissance de plus de 400% en l’espace de 7 ans. 
 
Fin 2011 déjà, Hassan El Arabi, président de l’association Solidaire pour l’Intégration Socioprofessionnelle des Immigrés (ASISI) alertait au sujet de ce phénomène en Espagne : " aujourd’hui, en Espagne, il n’existe pas de problème d’immigration mais plutôt un problème d’émigration. Lorsqu’on regarde la balance migratoire du pays, on voit bien qu’il y a plus de personnes qui s’en vont du pays que de personnes qui entrent. " 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Gilles - 02/06/2012 - 15:28 - Signaler un abus Déclin en marche

    L'Europe et notamment la France, accueille toute la misère du monde et envoie sa matière grise vers les autres continents.

  • Par Paul Emiste - 02/06/2012 - 17:01 - Signaler un abus Bof!

    Déjà fait, je suis revenu en caleçon...A bon entendeur...

  • Par bridget - 02/06/2012 - 18:39 - Signaler un abus C4EST VRAIMENT UNE HONTE

    on accueille effectivement toute la misère du monde. les acceuillis ne sont jamais content, il faut voir leur demande parfois delirantes au point que nos vieux, autochtones, crèvent de faim après toute une vie de labeur. et maintenant c'est nos jeunes qui doivent partir.... et les drapeaux francais brulent parfois sur notre propre territoire.....il va falloir que cela change très vite...

  • Par Karamba - 02/06/2012 - 21:51 - Signaler un abus Les rois des cons

    Donc ils nous renvoient nos migrants en les traitant comme les derniers des malpropres et sans s'embarrasser de procédures prise de chou (genre le pays d'origine doit donner son feu vert pour le rapatriement, etc...). Nous en revanche on continue d'accueillir et de régulariser à tour de bras malgré notre chômage en pleine explosion. Notre angélisme nous mène droit à la faillite. Le changement de Hollande c'est qu'il va appuyer sur l'accélérateur pour arriver plus vite dans le mur.

  • Par denis07 - 02/06/2012 - 23:58 - Signaler un abus Mais ils sont fous ?

    Pourquoi ils ne viennent pas en France ? Au moins ils bossent et font des travaux que beaucoup refusent préférant les aides et allocations diverses. Et comme ils sont en France chez eux puisque européens ils pourront même voter sans que flonflon fasse une loi pour les autres tels les angolais qui sont déjà chez nous Faut en profiter car nous ya pas de crise, ya la CMU, ya les alloc, ya le minimum vieillesse (700 €/mois) sans jamais avoir cotisé Elle est pas belle notre France ! Et c'est pas fini : on a la gauche au pouvoir avec des mecs qui sont là par erreur mais qui ont plein d'idées pour accueillir le monde entier ... Venez ! Venez ! la France est le pays des libertés pour tous ceux qui ne sont pas blancs, qui ne bossent pas, .... LE PIED !!! Profitez-en !! Dans 6 mois on liquide les stocks

  • Par carredas - 03/06/2012 - 08:06 - Signaler un abus Grande fuite vers l'Afrique...?

    Vraiment ? parce que quatre espagnols ont été "débusqués" par les gardes-côtes algériens, ou parce que vingt portugais ont été refoulés d'Angola ? Je sens dans cet article publié sur Africa Diligence comme sur celui publié sur Slate Afrique une volonté idéologique de comparer les flux migratoires Afrique/Europe et Europe/Afrique comme un "retour d'ascenseur" Hommes blancs européens attention, soyez compréhensifs avec les immigrés clandestins bientôt vous irez demander une aide humanitaire à l'Afrique... c'est un poil exagéré non ?

  • Par Djib - 03/06/2012 - 08:39 - Signaler un abus Il n'y a pas de GISTI, de LICRA, de SOS Racisme en Angola

    pour s'indigner ce cette intolérable atteinte aux droits de l'hommisme?Pouvons nous leur envoyer mr Sopo?

  • Par Thomas Bishop-Garnier - 03/06/2012 - 09:56 - Signaler un abus Le fiasco unique européen !

    Certains ont presenté le "Grand marché unique" européen comme la voie sacrée du developpement economique, de la prosperité pour tous et de faire de l'Union Européenne, la première economie du monde ... Certes, les "bonnes" intentions y etaient mais au final, nous ne pouvons que constater que ... les eurosceptiques, principalement souverainistes, avaient raison et s'il ne faut pas se satisfaire de la situation presente, on ne peut que constater que l'Union Européenne est devenue un "Grand Fiasco Unique" européen.

  • Par larana - 04/06/2012 - 17:29 - Signaler un abus "C'est un scandale"...

    ... ces émigrants européens "traités comme des chiens alors que la France accueille toute la misère du monde en leur donnant des soux sans condition". Je travaille dans l'immigration (en France) et peux vous assurer que : - la France recueille surtout ceux qu'elle veut bien ( cadres, travailleurs qu'on ne peut plus trouver en France, ...) - et sinon uniquement ceux qu'elle est bien obligée d'accueillir (la famille des étrangers qui sont en France légalement depuis 1an1/2 et qui travaillent, les parents d'enfants français et conjoints de français, voire et encore les demandeurs d'asile politique) et au prix de oh combien de difficultés (vous connaissez l'administration française, avec un passeport étranger vous multipliez par vingt au moins les contrariétés.) Avoir obtenu une carte de séjour ne donne pas les prestations sociales, il faut encore répondre aux différentes conditions, et le minimum vital est de 470€ (700€ pour une personne agée, oui, si vous avez travaillé pendant 10 ans en France). Et croyez-moi que le traitement infligé aux clandestins en France est largement aussi scandaleux que celui décrit ici. Voila, on est juste mangés à notre propre sauce!

  • Par JS - 04/06/2012 - 19:23 - Signaler un abus @larana : c'est marrant avant

    @larana : c'est marrant avant mm d'avoir fini de lire l'article j'anticipais la lecture de ce genre de commentaires...et le mal de crane associé ! Allez voir à l'étranger comment ils traitent leurs étrangers ! Juste une anecdote, pays du Golfe: les trombinoscopes de travailleurs étrangers (en règle) s'étalent dans les journaux pour permettre à d'éventuels citoyens/employeurs lésé de pouvoir les dénoncer. Et essayer de demander la nationalité dans ces pays qu'on rigole 2min.. Être traiter comme une merde parce qu'on est étranger est qq chose de totalement normal est accepté dans 95% des pays du monde, donc vous repasserez avec vos leçons de morale à 2 balles !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€