Dimanche 20 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dailymotion : Orange ne compte pas vendre le concurrent français de YouTube

L'opérateur téléphonique France Télécom/Orange est à la recherche d'un partenaire industriel pour son site de vidéos en ligne Dailymotion, a indiqué lundi son PDG Stéphane Richard.

Mise au point

Publié le 25 mars 2013
 
Le PDG d'Orange a annonce n'avoir aucune intention de céder entièrement Dailymotion

Le PDG d'Orange a annonce n'avoir aucune intention de céder entièrement Dailymotion Crédit Reuters

Stop aux rumeurs ! Stéphane Richard, le PDG de France Télécom/Orange, tape du poing sur la table. Il n'a aucune intention de se séparer de la plateforme de vidéos en ligne Dailymotion. Et il le fait clairement savoir ce lundi dans une interview au Figaro. Il explique que l'opérateur téléphonique n'a pas l'intention de se désengager complètement du site concurrent français de YouTube. En effet, Stéphane Richard est plus à l'heure actuelle  recherche d'un partenaire industriel. "Nous resterons un actionnaire influent de Dailymotion et nous serons attentifs aux retombées pour Orange, et pour la France, d'une éventuelle alliance", a-t-il expliqué en se disant "très heureux" de l'investissement consenti par son groupe dans le site internet.
 

Le quotidien économique Wall Street Journal avait affirmé mercredi que le groupe internet américain Yahoo! négociait auprès d'Orange le rachat de 75% de Dailymotion, avec une option pour acquérir la totalité du capital. "Ce qu'il faut aujourd'hui, c'est donner à Dailymotion les moyens d'accélérer son développement, en particulier aux Etats-Unis, pour venir concurrencer Youtube. Ce n'est pas une question d'argent, mais bien de partenariat industriel", a encore expliqué le patron de France Télécom.

France Télécom/Orange avait porté en janvier sa part dans Dailymotion de 49% à 100%, mais une source proche du dossier avait indiqué à l'époque qu'Orange était à la recherche d'un partenaire américain pour se partager le capital de la plateforme. Dailymotion est un petit concurrent du site YouTube, qui appartient au géant américain de l'internet Google. D'après le cabinet comScore, 2,5 milliards de vidéos y sont visionnées par mois.

 


Fermer