Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 28 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Crise des migrants : "la survie de Schengen" est en jeu, selon Christine Lagarde

La directrice du FMI, présente à Davos, a confirmé que l'afflux des réfugiés allait entrainer la réussite ou la fin de l'espace de circulation.

Danger

Publié le
Crise des migrants : "la survie de Schengen" est en jeu, selon Christine Lagarde

"Ça passe ou ça casse" demande un journaliste à Christine Lagarde. "Oui, je pense" a répondu la directrice du FMI, soulignant qu'elle s'exprimait à titre personnel. La question évoquait l'afflux des migrants en Europe et le risque qu'il représente pour l'espace Schengen. Elle rejoint ainsi les premiers ministres français et néerlandais, Manuel Valls et Mark Rutte qui ont mis en garde contre une dislocation de l'espace de libre circulation des personnes si l'Europe ne parvenait pas à trouver une solution.

Le 19 janvier dernier, le président du Conseil européen, Donald Tusk posait un ultimatum : "Il ne nous reste plus que deux mois pour sauver Schengen" annonçait-il. Le risque, c'est l'application de l'article 26 du "code frontières" qui permet à un pays de rétablir ses frontières au sein de l'espace Schengen pour une durée de plus de deux ans. Une mort clinique qui serait difficile d'annuler tant le problème crispe les pays membres. 

Ces derniers jours, de nouveaux drames se sont succédés en mer Egée. Au moins 45 personnes sont mortes, au large des îles grecques. Il s'agissait de Syriens, Irakiens et Afghans dont au moins 11 enfants dont le bateau a fait naufrage.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par bebert4 - 23/01/2016 - 13:17 - Signaler un abus Risque pour Shengen

    L'important est de sauver Schengen,les peuples européens on s'en fout!

  • Par cloette - 23/01/2016 - 15:00 - Signaler un abus L'action d'A Merkel

    a été un appel d'air terrible , et une certitude des irréguliers ( clandestins ) actuels d'être dans leur bon droit . C'est un coup fatal à Shengen dans un premier temps !

  • Par J'accuse - 23/01/2016 - 18:52 - Signaler un abus Pourquoi vouloir sauver ce qui met l'Eurpe en danger ?

    Schengen a été raté, comme beaucoup de traités européens d'ailleurs. On efface et on le refait, en commençant par se donner les moyens de contrôler les frontières extérieures avant d'ouvrir les frontières intérieures. En attendant, on ferme et on expulse.

  • Par vangog - 23/01/2016 - 21:51 - Signaler un abus Les gauchistes sont responsables de ces morts

    et de cet exode des forces vives de pays qui auront, plus que tout autre, besoin de leur jeunesse, lorsqu'il faudra reconstruire leur pays. Double peine: pour les pays de départ et les pays d'arrivée...

  • Par winnie - 24/01/2016 - 07:05 - Signaler un abus Tant mieux !

    Si Shengen est fini,car de toute façon il en est une certutude Shengen est mort et tant mieux. Le proverbe dit : chacun pour soit et les vaches seront bien gardées. L'UE est seulement capable de prendre des décisions qui touchent les marches financiers et pondre des normes qui nous empêchent d'un être compétitif ou organisent la concurence déloyale ou met a bas nos moeurs, pour ce qui est de protéger de se défendre,d'être ferme on voit que ça nous mène a la catastrophe.

  • Par Lafayette 68 - 24/01/2016 - 10:00 - Signaler un abus Exemple Suisse

    La Suisse , hors UE , est entrée dans cet espace en 2008 mais avec des conditions et les contrôles douaniers sont restés actifs , pas fous les Suisses... Et les "votations " sont actives et respectés donc le peuple se sent plus respecté.

  • Par borissm - 24/01/2016 - 10:16 - Signaler un abus Schengen aura été un désastre depuis le début

    Dans mes activités professionnelles (consulaires) j'ai vécu la mise en place de Schengen. Il nous est apparu presque immédiatement que ce serait désastreux. Schengen n'est pas l'abandon du contrôle frontière, c'est pire : c'est confier les clés de la porte d'entrée à des incapables ou à des corrompus, sans aucun contrôle de leurs capacités à exercer leurs tâches. En clair, on (on, ce sont les gnomes de la Commission Européenne) s'est imaginé que les vaches étaient bien gardées, alors que la porte de derrière est grande ouverte. Et pour ce résultat génial on a signé des accords contraignants d'abandon de notre souveraineté et nous nous sommes placés sous la tutelle de Bruxelles dont les fonctionnaires n'ont jamais vu de leur vie un seul demandeur de visa et n'ont jamais passé une heure dans un poste frontière. Schengen est mort : il arrive 3500 "migrants" -- émigrants serait plus juste -- par jour dans la seule Allemagne (1.000 / jour en France), 35.000 tous les dix jours, 100.000 par mois. Dans combien de temps ça explose, à votre avis ?

  • Par vangog - 24/01/2016 - 13:28 - Signaler un abus @borism ne vous méprenez-pas...

    car cette incompétence était calculée par l'alliance opportuniste des ecolo-trotskystes-reactionnaires et des banquiers-lobbyistes-internationalistes qui se sont trouvé un objectif commun à leurs intérêts contradictoires: ouvrir l'UE à tous les vents mauvais de l'immigration et de la dilution ethnique, pour la gloire des banques et multinationales delocalisatrices, et des internatio-socialistes à vision mondialiste. Ces lobbyistes bruxellois ont évacué tous les autres, et squattent les allées du pouvoir europeiste. Leur dessein était bien de fournir les compétences des frontières à des incompétents, afin d'anihiiler ce qui faisait de l'ombre à leur dessein mondialiste commun...les alliances contre-nature ont toujours produit des monstres!

  • Par Wortstein - 24/01/2016 - 14:37 - Signaler un abus Mais on s'en fout complètement de Schengen

    Dépecez le, qu'on remette des gens en armes aux frontières et qu'on arrête de nous exposer à l'invasion des néo-barbares.

  • Par Gré - 24/01/2016 - 17:57 - Signaler un abus Schengen est un danger pour les femmes d'Europe

    Des personnes se sont encore noyées, c'est vrai, et qui pourrait en être heureux ? Mais après, on fait quoi ? On va chercher les populations de la terre entière qui veulent venir en Europe pour qu'elles ne se noient pas ? Soyons sérieux ! Nous ne sommes pas responsables de ces noyades ------------- Quant à Schengen, les Européens n'en ont jamais voulu : ils l'ont subi. Aujourd'hui, ils voient que c'est une catastrophe. Schengen et la politique délirante d'asile de l'UE met en danger les droits des femmes et des filles d'Europe (ex. Cologne). Ce qui est en jeu aujourd'hui c'est le droit des migrants contre celui des femmes. Je choisis le droit des femmes. Et si la seule façon de le protéger est de faire intervenir l'armée, et bien que l'armée nous protège de l'invasion par tous les moyens nécessaires car essayer d'entrer par effraction dans un pays, c'est déjà une agression.

  • Par tubixray - 24/01/2016 - 19:21 - Signaler un abus Un risque POUR Schengen ?????

    Non Mme lagarde, Schengen est un risque POUR les européens, c'est une aberration qui nous expose au reflux massifs de migrants qui ne manqueront pas de quitter l'Allemagne et d'y circuler en toute liberté ..... Schengen doit crever et non pas survivre !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€