Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Crise des migrants : malgré l'accord UE-Turquie, le flux de réfugiés reste "trop élevé"

"Le nombre de gens qui arrivent en Grèce est toujours beaucoup trop élevé, entre 2 000 et 3 000 par jour", estime le vice-président de la Commission européenne.

Effort insuffisant

Publié le
Crise des migrants : malgré l'accord UE-Turquie, le flux de réfugiés reste "trop élevé"

Selon l'Organisation internationale des migrations, plus d'un million de migrants sont entrés dans l'UE en 2015, dont près de 850 000 par la me Égée. Crédit Reuters

Malgré l'accord signé entre et l'Union européenne et Ankara pour contenir le flux de migrants arrivant en Europe par la Turquie, le vice-président de la Commission européenne estime que celui-ci est toujours "trop élevé". 

"Le nombre de gens qui arrivent en Grèce est toujours beaucoup trop élevé, entre 2 000 et 3 000 par jour (…) Nous ne pouvons pas nous en satisfaire", a déclaré ce lundi Frans Timmermans lors d'une visite en Turquie. "Je pense que nous devons accélérer nos travaux afin de pouvoir lancer des projets", a-t-il ajouté. L'accord signé au mois de novembre prévoit un "plan d'action" basé sur une aide de 3 milliards d'euros apportée à la Turquie. En échange, le pays s'engage à améliorer le contrôle de ses frontières et à coopérer dans la lutte contre les passeurs.

Selon l'Organisation internationale des migrations (OIM), plus d'un million de migrants sont entrés dans l'UE en 2015, dont près de 850 000 en traversant la mer Égée. Mais malgré cet engagement récent, d'importants flux de réfugiés, venant surtout d'Irak et de Syrie traversent toujours la mer Égée depuis les côtes turques pour atteindre les îles grecques. La Turquie accueille à elle seule 2,2 millions de Syriens et 300 000 Irakiens qui ont fui leur pays.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ALAIN B - 11/01/2016 - 16:22 - Signaler un abus ou sont les f.....es ????????????

    Cette embarcation me fait penser à une chanson de de Patrick Juvet !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Par vangog - 11/01/2016 - 23:26 - Signaler un abus Minable Donald Tusk!

    "Aujourd’hui, les dirigeants ont pris plusieurs décisions importantes qui aideront à protéger les frontières extérieures de l’UE. Nous nous félicitons de l’approbation du plan d’action conjoint UE-Turquie, pour faire face à de l’actuel de l’immigration de la crise" à déclaré Tusk...son plan de maîtrise de l'immigration consistait à augmenter de 2 à 3 milliards l'aide à la Turquie ( aide de combien, déjà?) rappelons que la Turquie a joué et continue à jouer le rôle de base arrière et de camp d'entraînement pour Daesch et que la Turquie aide aux transfert des terroristes vers la faible UE et finance Daesch...avec l'argent des con-tribuables européens...un comble!

  • Par tubixray - 12/01/2016 - 09:02 - Signaler un abus L"union européenne c'est qui en fait ?

    Il est clair depuis des mois que cette union européenne est devenu une dictature bureaucratique supranationale qui prend des décisions "pour le bien de ses citoyens" ....... Mme Merkel en est le guide spirituel et quiconque s’oppose à ses décisions est accusé (Pologne, Hongrie)..... L'accord avec la Turquie est une mascarade.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€