Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 21 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Crise des migrants : la Hongrie construit une nouvelle barrière à la frontière avec la Serbie

D'après le gouvernement de Viktor Orban, les patrouilles des forces de sécurité à la frontière empêchent encore chaque jour plusieurs centaines d'immigrants de passer la frontière et en reconduisent plusieurs dizaines en Serbie.

Flux migratoire

Publié le
Crise des migrants : la Hongrie construit une nouvelle barrière à la frontière avec la Serbie

Un porte-parole du gouvernement de Viktor Orban a annoncé ce lundi la construction par la Hongrie d'une deuxième clôture barbelée à sa frontière Sud avec la Serbie, pour protéger plus efficacement les frontières de l'espace Schengen.

Au plus fort de la crise migratoire en Europe, un première barrière avait été érigée en 2015 pour empêcher l'arrivée de centaines de milliers de migrants et réfugiés majoritairement originaires de Syrie.

La Hongrie juge qu'une double barrière sera plus efficace et permettra de contenir les réfugiés pendant le traitement de leurs demandes d'asile.

D'après le gouvernement de Viktor Orban, les patrouilles des forces de sécurité à la frontière empêchent encore chaque jour plusieurs centaines d'immigrants de passer la frontière et en reconduisent plusieurs dizaines en Serbie. Des poteaux ont déjà été installés près du poste-frontière de Kelebia et des matériaux sont en cours d'acheminement, avec l'objectif d'achever la construction de cette deuxième clôture d'ici la fin du printemps.

"Utiliser les zones de transit comme centres de détention et obliger les demandeurs d'asile qui sont déjà en Hongrie à repartir du côté serbe de la clôture est violent, inutile et cruel", a estimé Benjamin Ward, directeur adjoint de l'ONG Human Rights Watch, qui a adressé une plainte au commissaire européen chargé des Migrations, Dimitris Avramopoulos, accusant la Hongrie de se moquer du droit d'asile.

>>>> À lire aussi : Vous ne vous sentez plus chez vous en France ? La Hongrie vous offre l'asile !

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 27/02/2017 - 13:25 - Signaler un abus Viktor Orban a mille fois raison!

    et les associations caritativo-gauchistes, telles que human right watch, qui souhaitent pomper toutes les forces vives du tiers-monde pour les déporter en occident, sont coupables de crimes contre l'humanité! ces associations criminelles, souvent couplées avec les mafias de passeurs, verront toutes leurs subventions coupées, lorsque Marine Le Pen aura rendu son pouvoir au peuple de France, et se verront obligées de pleurer leur manne financière auprès de Soros ou Rothschild...beaucoup plus difficile!

  • Par Jean-Benoist - 27/02/2017 - 14:55 - Signaler un abus Bravo

    Un mec qui en a.....

  • Par Liberdom - 28/02/2017 - 03:18 - Signaler un abus La loi

    Orban applique simplement la réglementation européenne et protège les frontières extérieures de l'Union contre les hordes d'envahisseurs. Apparemment cela dérange.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€