Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 30 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Crise des agriculteurs : nouveau blocage à Rennes

Cette nouvelle manifestation intervient le jour où le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll doit annoncer le montant de la nouvelle réduction des charges sociales.

Colère

Publié le
Crise des agriculteurs : nouveau blocage à Rennes

Après Vannes, au tour de Rennes. Les agriculteurs multiplient leurs actions dans toute la France depuis un mois et entre 500 et 800 tracteurs sont attendus à Rennes ce mercredi.  Des agriculteurs de Bretagne, de Loire-Atlantique, de Mayenne, et de la Manche devraient encore une fois, passer à l’offensive pour exiger du gouvernement de nouvelles mesures contre la crise du secteur. La préfecture d'Ille-et-Vilaine a averti que la rocade serait fermée à partir de 11h et que des déviations seraient mises en place pour les automobilistes.

Cette nouvelle manifestation intervient le jour où le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll doit annoncer le montant de la nouvelle réduction des charges sociales. Selon la FNSEA, ces cotisations devraient passer de 45 à 35%, soit une opération évaluée à 600 millions d'euros. Les agriculteurs demandent également que le prix d'achat de leur produit augmente dans la grande distribution. La fin de la manifestation à Rennes est prévue vers 18 heures. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 17/02/2016 - 23:11 - Signaler un abus Grâce à l'UE et à la grande distribution...

    la part de PIB de l'agriculture française est passé de 4% à 1,6% en trente ans...les agriculteurs ont raison de redouter la mise en bière, car l'agriculture française sera morte dans dix ans, si on ne fait rien. Ne comptons pas sur ce gouvernement de nases pour trouver une solution. Il faudra donc attendre Marine Le Pen, en 2017, pour remettre l'UE et les quatre complices de la grande distribution à leur place...patience!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€