Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Crise des agriculteurs : Manuel Valls annonce une baisse immédiate de sept points des cotisations sociales

Le chef du gouvernement a en outre annoncé une "année blanche" de cotisations sociales pour les agriculteurs à faible revenus.

Sous perfusion

Publié le
Crise des agriculteurs : Manuel Valls annonce une baisse immédiate de sept points des cotisations sociales

Une bouffée d'air frais ? Manuel Valls a annoncé ce mardi de nouvelles mesures en faveur des agriculteurs, notamment une baisse immédiate de sept points des cotisations sociales pour ces derniers. Le Premier ministre a en outre annoncé une "année blanche" de cotisations sociales pour agriculteurs à faible revenus.

Le chef du gouvernement répond ainsi en partie à l'une des demandes des agriculteurs. Avant cette annonce, Xavier Beulin, le patron de la FNSEA avait appelé à une baisse de 10 points des charges sociales.

Les agriculteurs réclament aussi une simplification des normes et la levée de l'embargo russe.

Ces annonces interviennent dans un cadre très tendu. Depuis un mois, les agriculteurs multiplient les actions pour protester contre leurs conditions de travail. Ce mercredi, environ 500 tracteurs bloquent la rocade de Rennes, en Ille-et-Vilaine. Un entrepôt de Leclerc est également bloqué par les agriculteurs, à Yzeure, dans l'Allier. Manuel Valls a demandé à la FNSEA de "faire cesser les manifestations". 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ALAIN B - 17/02/2016 - 17:02 - Signaler un abus hollande la faillite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    En HOLLANDIE il suffit de faire bruler des pneus sur la chaussée pour avoir gain de cause.........................

  • Par jc0206 - 17/02/2016 - 17:23 - Signaler un abus Y a plus qu'a

    En faire autant pour les autres professions qui ne comprendront pas cette exception.

  • Par jmpbea - 17/02/2016 - 18:15 - Signaler un abus Quand vous créez un chiffre d'affaire de 500k€

    Et que vous ne pouvez obtenir à la fin que 350€ par mois de salaire, là est le vrai probleme...et ce ne sont pas les 7% de baisse des charges sociales qui vont faire le joint...les paysans doivent raccourcir les circuits de transformation et de distribution, leur survie est en jeu....

  • Par langue de pivert - 17/02/2016 - 19:00 - Signaler un abus Pour info ☺

    §§§ Les agriculteurs réclament aussi une simplification des normes et la levée de l'embargo russe. §§§ L'embargo russe sur les produits alimentaires européens EST UNE INITIATIVE DES RUSSES en réponse aux sanctions économiques des européens contre la Russie ! Ils lisent pas les journaux les agriculteurs ? Demander la levée de l'embargo russe est ridicule donc ! Il Faut des négociations entre l'Europe et la Russie...que la Russie acceptera si elle le souhaite et si elle y trouve son compte ! Les Français ont voté pour des cons (pas mal en Bretagne à ce qu'on dit :-) il faut qu'ils en assument les conséquences ! ☺

  • Par vangog - 18/02/2016 - 00:07 - Signaler un abus Ils n'ont toujours pas compris, les socialos!...

    La France, plombée par le socialisme, souffre d'un problème de demande, et l'agriculture française, asphyxiée par la grande distribution et les normes europeistes, a dû subir, en plus, la baisse de demande sur certains produits, suite à l'embargo soviétique. Ce n'est pas en agissant sur des leviers différents de ceux-là que les gauchistes parviendront à remettre du beurre dans les épinards agricoles, mais en abrogeant l'embargo, et en imposant à Bruxelles une régulation de la production, et à Paris la fin des monopoles des grands de la distribution.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€