Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les cours d'eau asiatiques déversent plus de plastique dans les océans que tous les autres continents réunis

L'un des plus grands fleuves du monde, le Yangtsé (Chine) "est le bassin hydrographique qui contribue le plus" à la pollution plastique à l'échelle mondiale, selon une étude néerlandaise.

Fléau

Publié le
Les cours d'eau asiatiques déversent plus de plastique dans les océans que tous les autres continents réunis

À l'occasion de la journée mondiale des océans, qui se tenait le jeudi 8 juin, une fondation néerlandaise spécialisée dans le nettoyage des océans grâce aux nouvelles technologies a publié un rapport alarmant sur les quantités de plastique émanant des fleuves, notamment en Asie. 

D'après les conclusion de cette étude, sur les 8 millions de tonnes de déchets plastiques qui polluent aujourd'hui les océans, entre 1,15 et 2,41 millions émanent des fleuves, et deux tiers de cette pollution est générée par les 20 fleuves les plus polluants de la planète. 

>>>> À lire aussi : Pourquoi les oiseaux de mer se gavent des particules plastiques qui polluent les océans

En dépit des efforts entrepris par la Chine et de nombreux autres pays du continent asiatique pour freiner cette pollution , 86% de ces détritus plastiques sont émis par des cours d'eau asiatiques, assurent les auteurs de cette étude, chercheurs pour la fondation Ocean Cleanup. 

L'un des plus grands fleuves du monde, le Yangtsé (Chine) "est le bassin hydrographique qui contribue le plus" à la pollution plastique à l'échelle mondiale, générant 330 000 tonnes de déchets dans la mer de Chine orientale.

Arrivent ensuite le Gange en Inde ainsi que les fleuves Xi, Dong et Zhu Jiang en Chine et les fleuves indonésiens Brantas, Solo, Serayu et Progo.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 15/06/2017 - 13:21 - Signaler un abus Ah ben alors! La Chine, signataire des accords de Paris...

    Ils avaient pas parlé des plastiques du Yang-tse-kiang, les écolo-reacs, au milieu de deux passages de petits-fours et de coupes de champagne? c'est pourtant une urgence beaucoup plus impérieuse que la décroissance programmée pour, soi-disant, "sauver la planète de l'apocalypse solaire"...Ils ont du oublier!...on comprend que les Chinois aient signé les yeux fermés pour la décroissance occidentale, car eux continueront à produire des panneaux solaires au bilan carbone désastreux, et qui rendent les fleuves morts, et ils continueront à polluer le ciel avec leurs centrales à charbon, puisque personne ne leur dit rien...pauvres aveugles, va!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€