Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 29 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La Cour des comptes alerte de nouveau sur les dépenses publiques

"L'effort résolu de maîtrise des déficits et de réformes doit être poursuivi pour respecter les engagements pris" a indiqué Didier Migaud pour l'audience solennelle de rentrée de la Cour.

Méfiance

Publié le
La Cour des comptes alerte de nouveau sur les dépenses publiques

La Cour des comptes tire encore le signal d'alarme. Lors de l'audience solennelle de rentrée de la Cour, le président Didier Migaud a mis en garde le gouvernement contre les risques d'un nouveau dérapage des déficits publics. "L'effort résolu de maîtrise des déficits et de réformes doit être poursuivi pour respecter les engagements pris" a-t-il indiqué.

Pour lui, les attentats ayant endeuillé la France en 2015 ne doivent pas être un prétexte. "Les circonstances exceptionnelles que nous vivons ont révélé plus fortement encore qu'auparavant la nécessité pour notre pays de préserver sa capacité à anticiper les menaces et y faire face" juge-t-il.

Après les attentats de novembre, le gouvernement a annoncé la création de 8.500 postes, dont 5.000 dans la police et la gendarmerie. Cette mesure coûterait environ 600 millions d'euros. Le chef de l'Etat a d'ailleurs annoncé que "le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité".

"Si la réduction des déficits et de la dette publics se poursuit aujourd'hui, elle se poursuit à un rythme trop lent par rapport aux efforts consentis par nos partenaires européens" a ajouté l'ancien député socialiste. Il a rappelé que les prévisions du gouvernement anticipaient un déficit public qui devrait "encore dépasser sensiblement les 3% du PIB fin 2016 et la dette continuer de s'alourdir, en se rapprochant encore des 100%".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par sapiensse - 13/01/2016 - 10:28 - Signaler un abus la cour décompte trop

    Quand on parle de l'embauche d'un fonctionnaire, il faut évidemment compter le cout d'un fonctionnaire sur sa trajectoire complète, même si la dépense est étalée sur plusieurs décennies. Donc 8500 fonctionnaires ce n'est pas un coût de 600 millions, mais 25.5 milliards d'euros à raison de 3 millions par fonctionnaire embauché à vie. Est ce que quelqu'un peut donner un petit cours d'arithmétique à nos chers conseillers de la Cour des Comptes.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€