Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 06 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Corée du Nord : Pyongyang menace la Corée du Sud d'une "blitzkrieg"

"Libérer toute la Corée du Sud y compris Séoul" par un "blitzkrieg".

Nouvelle provocation

Publié le
Corée du Nord : Pyongyang menace la Corée du Sud d'une "blitzkrieg"

Kim Jong-un, le dictateur de la Corée du Nord, continue de jouer la provocation contre la Corée du Sud et les Etats-Unis. Les deux pays alliés effectuent en ce moment des manoeuvres et des exercices militaires, eux-mêmes en réponse aux précédentes provocations du régime staliniste. Par un communiqué de presse, le régime menace de lancer une "blitzkrieg", et prévient qu'ainsi le régime pourrait "libérer toute la Corée du Sud y compris Séoul". Une menace probablement vaine mais qui montre néanmoins l'éscalade des tensions.

Depuis son arrivée au pouvoir, Kim Jong-un, le jeune fils du dictateur précédent Kim Jong-il, a mené une politique très agressive face à la Corée du Sud et aux Etats-Unis. En janvier, le régime a prétendu avoir procédé à un essai nucléaire en violation des résolutions de l'ONU. Plus récemment, le régime a lancé des fusées en mer du Japon, et a proféré une menace de frappes nucléaires "à l'aveugle" contre ses ennemis. Kim Jong-un aurait ordonné de nouveaux essais nucléaires.

Selon certains observateurs, le jeune Kim chercherait par cette politique à asseoir son pouvoir, en renforçant son crédit au sein des éléments les plus durs de l'armée, qui est la colonne vertébrale du régime. La politique de Kim Jong-un interroge également sur le rôle de la Chine, qui semble ne pas pouvoir contrôler le nouveau roitelet ; en effet, même si la Corée du Nord est dépendante d'aides chinoises pour sa survie, la Chine a néanmoins intérêt à ce que le régime n'effondre pas, ce qui la submergerait de réfugiés. Il semble que Kim joue donc le chantage des deux côtés, un chantage face auquel la communauté internationale est impuissante, alors que le peuple nord-coréen continue de souffrir sous la férule du régime le plus totalitaire de la planète.

A LIRE AUSSI : Corée du Nord : pourquoi la Chine ne peut pas se permettre de lâcher complètement le régime délirant de Pyongyang

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€