Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Contrôle des chômeurs : le coup de gueule d’Alexis Corbière

"Le seul but de cette bureaucratie, c’est de rayer des gens" du Pôle emploi, a estimé l’élu de La France insoumise.

Dans l’opposition

Publié le
Contrôle des chômeurs : le coup de gueule d’Alexis Corbière

Ce mercredi 27 décembre, Alexis Corbière a réagi à l’information du Canard Enchaîné concernant les nouvelles mesures qui devraient être prises par le gouvernement pour lutter contre le chômage. « Les contrôles des chômeurs existent d’ores et déjà. Ne faisons pas croire aux Français qu’il n’y a pas de contrôles », a lancé sur BFMTV Alexis Corbière, ajoutant que les chômeurs ne cessent de se faire contrôler. « Il y a 35 000 chômeurs qui ont été sanctionnés la dernière fois. Pourquoi durcir encore plus ? », a demandé l’élu de La France insoumise.

>>> À lire aussi : Contrôle des chômeurs : le débat idéologique moisi qui va occuper la gauche bobo 

En outre, l’Insoumis a fustigé le rapport mensuel que devront remplir les demandeurs d’emploi : « Ça va être une difficulté » pour les gens. Le seul but de « cette bureaucratie, c’est de rayer des gens », a-t-il martelé. In fine, il pense que les employeurs vont « baisser des salaires » et faire des propositions de travail moins attrayantes, « parce que le chômeur ne va plus être en situation de refuser » le travail qui lui sera proposé. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Wortstein - 27/12/2017 - 17:09 - Signaler un abus et ouais

    et ça parait on ne plus normal vu la gabegie de ce système qui nous ruine. L'inde vient de nous passer en terme de production de richesses. Ça y est, on est en plein tiers monde. Il suffit de se balader dans les rues de Paris pour n'avoir aucun doute sur la descente aux enfers du pays...

  • Par inazuma12 - 27/12/2017 - 19:06 - Signaler un abus Aleis Cobière...

    Ce n'et pas le type qui occupait un HLM avec 20000 Euros de rentrées mensuelles ????

  • Par vangog - 27/12/2017 - 22:18 - Signaler un abus Quel gland ce Corbière!

    Le système de chômage français est le plus permissif au monde et le plus mal géré. Les chômeurs peuvent se balader aux quatre coins du monde sans être inquiétés par des organes de contrôle submergés par la tâche et par le flux. Macron ne pourra pas changer le fait qu’il y ait à peine un contrôleur pour dix mille chômeurs. Il est vrai que Macron se servira de formulaires à remplir pour radier plus de chômeurs. Mais affirmer que les chefs d’entreprise se serviront du chômage endémique pour baisser les salaires est la réflexion la plus bête qu’on puisse entendre d’un gauchiste. Ce type n’a jamais dû approcher de près ou de loin une entreprise pour penser cela. D’ailleurs, si c’était vrai, les chefs d’entreprise l’auraient fait depuis longtemps...cretin, va!

  • Par vauban - 28/12/2017 - 08:40 - Signaler un abus Belle photo de studio!

    Il soigne sa com et son look Corbières Ça coûte !Peut Plus nourrir sa famille recomposée?ni payer un loyer normal Va pas se mettre réellement à bosser quand même et puis L'EN paye pas assez ses enseignants absents....Faut comprendre quoi?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€