Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 16 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Conseil national des Républicains : Sarkozy, boudé par ses rivaux, présente sa vision du parti

Le patron des Républicains a souligné l'absence de certains candidats à la primaire de la droite, ce dimanche lors du Conseil national des Républicains.

Discours

Publié le
Conseil national des Républicains : Sarkozy, boudé par ses rivaux, présente sa vision du parti

A neuf mois de la désignation du candidat de la droite pour 2017, Nicolas Sarkozy a présenté aujourd'hui son texte d'orientations pour le parti, devant un auditoire où certains ont brillé par leur absence. Lors de ce week-end de Conseil national qui a notamment vu l’élection de Luc Chatel en remplacement de Jean-Pierre Raffarin, certains candidats ont fait le service minimum. Etaient absents ce dimanche Alain Juppé, Bruno Le Maire ou Jean-François Copé, qui ont prétexté des engagements familiaux, ainsi que Nadine Morano, qui compte célébrer les 100 ans de la naissance du général Bigeard. 

Nicolas Sarkozy n'a pas manqué de glisser une allusion à ces absents.

Il a ainsi souligné la présence de Jean-Pierre Raffarin qui "nous honore de sa présence alors qu’il était déjà là hier" et a insisté sur la présence de "Michèle Alliot-Marie, Jean-Pierre Raffarin, Gérard Larcher et beaucoup d’autres", comme pour mieux mettre en lumière les absents.

Il a ensuite présenté son texte sur les orientations du parti pour 2017, en guise de clôture du Conseil national Les Républicains. Ce texte sera "soumis au vote des adhérents en avril", mais plusieurs ténors du parti estiment qu’il n’engage que Nicolas Sarkozy.

"Les racines chrétiennes de la France ne sont pas un obstacle à l'assimilation", a ainsi lancé l'ancien président, dans un discours à droite tourné autour des thèmes de l'identité, de la nation et de la République.

"Notre Conseil national a pour objet de débattre d'une ligne politique. C'est une bonne chose, sous réserve de ne pas oublier qu'une ligne politique, c'est le résultat d'un projet pour la France, ça ne peut pas être le fruit d'une synthèse hollandienne", a-t-il lancé.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par arcole 34 - 14/02/2016 - 15:44 - Signaler un abus AU MOINS LES CHOSES SONT CLAIREMENT DITES

    Et puis l'absence des outsiders n'est pas un drame , ce seront les militants des LR qui confirmeront ou infirmeront la ligne politique définie par ce conseil national .

  • Par Camtom - 14/02/2016 - 16:41 - Signaler un abus Les absents ont toujours tort!

    C'est un manque de respect, c'est puéril quand on sait combien nous avons besoin d'une opposition cohérente face au chaos provoqué par les socialistes, et c'est se servir du parti plus que le servir...comme les socialistes qui se servent de la France au lieu de La servir...

  • Par perceval - 14/02/2016 - 17:16 - Signaler un abus C'est désolant

    Mais ces prétendus "candidats* aux primaires ne sont, comme on le subodorait déjà de sinistres c... Ils sont membres des Républicains (semble t il), ils sont donc tenus par l'orientation de ce parti. S'ils ne sont déjà pas capables de participer à l'élaboration de ce projet en y imprimant leurs idées qu'ils restent chez eux. S'ils ne sont pas capables en outre de partager avec les seuls militants d'un seul parti, comment pourra-t-on leur faire confiance pour partager avec les électeurs?

  • Par langue de pivert - 14/02/2016 - 18:13 - Signaler un abus Candidats parasites ?

    Il aurait dû laisser l'UMP exploser en vol et se présenter au dernier moment en 2017 ! Il ne m'écoute pas et n'en fait qu'à sa tête ! :-( Bon hier il avait dit à ceux qui ne se sentaient pas concerné ou qui étaient venu "faire une conférence de presse" que la porte était grande ouverte et qu'ils pouvaient sortir ! Ils ne respecteront pas le résultat de la primaire comme il ne respecte pas la présidence légitime, démocratique incontestable du président. Qui les a empêchés de postuler à la direction ? La flemme ? La trouille ?

  • Par quesako - 14/02/2016 - 19:19 - Signaler un abus LR n'est pas un parti à disposition de la gauche et du centre !

    On voit poindre à nouveau les critiques de ligne dite Buisson. Mais que veulent ils ces rigolos : que les gens de droite soient obligés de voter Le Pen avec son programme économique chevènementiste ?

  • Par Orchidee31 - 15/02/2016 - 09:47 - Signaler un abus C'est une honte

    Les Juppe Fillon Lemaire et cie ne respectent rien ni personne et surtout pas les militants - ils ne pensent qu'à "leur pomme" - comment peut-on voter pour des gens comme eux - ils sont indignes de respect - le parti ? Ils n'en ont rien à "foutre" - Juppe Fillon pas les "c....s" de se présenter - c'est Sarko qui fait tout le boulot et eux qui attendent au coin du bois... Jamais je ne voterai pour de tels individus - je préfère le courage et le tempérament de NS au comportement de tous ces clowns minables -

  • Par raslacoiffe - 15/02/2016 - 10:24 - Signaler un abus Sinistre clique :Juppé, Fillon, Lemaire, NKM

    En plus leur connivence est tellement énorme qu'elle devient contreproductive. Puisqu'ils ont fait le choix de faire obstacle à NS, ils n'ont qu'à tirer à la courte paille celui qui gagnera la partie pour représenter ce conglomérat d'antisarko. Ca nous évitera leur palabre sans intérêt et leur nombrilisme. Quel irrespect pour les adhérents et ils veulent nos voix!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€