Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 30 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Communistes en France : Mélenchon pardonne Hollande

Le candidat du Front de Gauche valide les explications du socialiste.

Ami-ami

Publié le

"L'incident est clos". Pour Jean-Luc Mélenchon, il n’y a plus de raison d’être fâchés contre les propos de François Hollande sur les communistes en France. Le candidat socialiste aurait déclaré, devant des journalistes britanniques, que "aujourd'hui il n'y a plus de communistes en France".        

"Je veux croire qu'il a pris la mesure de l'indignation qu'a suscitée ce mépris à l'égard d'une réalité essentielle de la gauche", a expliqué le candidat du Front de Gauche, après que son ancien camarade socialiste a précisé sa pensée en estimant que "oui il y a un Parti communiste, il y a des communistes bien sûr, mais enfin, il ne sont plus ce qu'ils étaient en 1981".

Pour François Hollande, si les communistes ont représenté "20-22%" des votes, "aujourd'hui il y en a 10%, ça a changé sensiblement". 

Néanmoins, Jean-Luc Mélenchon a tenu à souligner que "ces déclarations montrent qu'on ne peut à la fois plaire à la City et rassembler la gauche. Pour ma part j'ai choisi. Et François Hollande ? Voilà le débat qui compte avec lui. L'entrée en campagne de Nicolas Sarkozy nous fixe d'autres urgences que les garanties à bon compte données à la City". A moins de trois mois du second tour, il semble également que le PS et le Front de Gauche n’ont gère intérêt à trop polémiquer, dans l’optique d’une alliance nécessaire s’ils veulent gouverner après le 6 mai. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 15/02/2012 - 17:23 - Signaler un abus Ami-ami

    Définition de Washington Un diplomate est quelqu’un qui peut vous dire d’aller vous faire enc... chez les Grecs et vous rendre heureux tout le long du chemin.

  • Par flogo - 15/02/2012 - 17:49 - Signaler un abus Alors les journaleux

    Il y a polémique à droite mais jamais à gauche... Encore une preuve de la soviétisation des médias!

  • Par fetnat68 - 15/02/2012 - 18:26 - Signaler un abus des guignols

    ni l'un ni l'autre n'a le courage de ses opinions. Est-ce a ces zigotos, a ces guignols du dimanche (et encore c'est un bien grand honneur car le guignol de notre enfance était drôle et sincère) que l'on veut laisser les commandes de la France. Ca commence a faire très très peur.

  • Par fauvette13 - 15/02/2012 - 18:57 - Signaler un abus Comme quoi

    Flamby 1er peut faire avaler des bobards à n'importe qui...

  • Par vangog - 15/02/2012 - 20:38 - Signaler un abus la vieille alliance socialo-cocos est en train de se renouer

    Maintenant que Sarko s'est présenté, nous allons peut-être avoir quelques idées constructives de la part de cette alliance...

  • Par Mérovingien - 16/02/2012 - 03:26 - Signaler un abus MERLUCGON LE VENAL

    Pour l'argent les maroquins il est prêt à tout, n'en doutiez vous ? Ils méritent le goulag en Korée du nord le paradis socialistes tous ces bolchéviques mahométans

  • Par iznogoud - 16/02/2012 - 08:44 - Signaler un abus Double discours de Hollande....

    .... face aux banquiers de la City, il a raconté que les socialistes avaient privatisé (en oubliant soigneusement la nationalisation de toutes les banques), et que donc il ne fallait pas en avoir peur. Et en France, il accuse les financiers de tous les maux..... Cherchez l'erreur.....

  • Par slavkov - 16/02/2012 - 10:46 - Signaler un abus déjà vu ...

    ... on peut se réjouir d'une chose, la peste rouge et vert a réveillé les patriotes européens ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€