Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment Emmanuel Macron a mis en colère l'Algérie

La visite du président français dans le pays du Maghreb se fait d’ailleurs toujours attendre.

De l'eau dans le gaz ?

Publié le
Comment Emmanuel Macron a mis en colère l'Algérie

La rumeur est désormais plus ou moins officiellement confirmée : la présidence algérienne est en colère contre Emmanuel Macron. Depuis qu'il a accédé à l'Elysée, le chef de l'Etat est attendu en Algérie. Durant le scrutin présidentiel, Alger avait en effet activé ses réseaux pour soutenir le leader d'En Marche. Un soutien discret qui laissait aux responsables algériens espérer une relation "privilégiée" avec Emmanuel Macron. Mais ce dernier ne l'entendrait pas de cette oreille, selon le site mondafrique.

D'après des sources diplomatiques algériennes, Emmanuel  Macron aurait fait comprendre à ses interlocuteurs algériens qu’il ne souhaite pas favoriser l'Algérie – au cœur d'un conflit de succession, étant donné l'état de santé de d'Abdelaziz Bouteflika - et souhaite traiter tous les pays du Maghreb sur le même pied d’égalité. Une manière surtout pour le président français de rester en bons termes avec le Maroc.

L’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, a d'ailleurs confirmé qu'une "visite d'Etat" était prévue… mais qu'aucune date n'avait été choisie. “Nous restons à la disposition de nos amis algériens pour arrêter ensemble une date” a indiqué le diplomate.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anouman - 16/10/2017 - 22:19 - Signaler un abus Vexation

    En représailles les Algériens devraient mettre l'embargo sur leurs travailleurs immigrés.

  • Par tubixray - 17/10/2017 - 08:59 - Signaler un abus Mais oui Anouman

    Un Algexit !!!

  • Par borissm - 17/10/2017 - 09:12 - Signaler un abus C'était bien la peine

    de traiter la France de pays "criminel devant l'humanité".

  • Par Marie-E - 17/10/2017 - 09:42 - Signaler un abus il a vraiment

    des problèmes dans les relations internationales. Traiter les Français de fainéants, jaloux ... on s'en remettra et peut être votera t on mieux ... c'est pas sûr. Mais dire, affirmer, prendre les autres dirigeants pour des crétins, se croire indispensable, mépriser et vexer les dirigeants des autres pays quels qu'ils soient montre les limites de l'ascension de notre jeune président... et visiblement Brizitte ne peut pas l'aider sur ce point... et s'il écoute le Quai d'Orsay.

  • Par assougoudrel - 17/10/2017 - 10:00 - Signaler un abus Quel ingrat!

    Après les journalistes qui l'ont aidé à accéder la haut, c'est au tour du gouvernement algérien de se faire envoyer braire. Les Le Maire, Darmanin, Edouard Philippe ont du soucis à se faire, car si les buts ne sont pas atteints, il les crachera comme des mollards et ce ne sera pas de sa faute.

  • Par Atlante13 - 17/10/2017 - 10:56 - Signaler un abus Donc c'est confirmé,

    les fellaghas algériens ont bien fait voter Macron. On comprend mieux pourquoi il a traité les pieds-noirs de criminels de guerre, aujourd'hui il en reste si peu face à la cohorte d'algériens installés en France. Ce type vendrait sa propre mère, si cela devait lui servir.

  • Par tapio - 17/10/2017 - 12:39 - Signaler un abus Comment on a su que Bouteflika était en colère ?

    Parce que, pendant quelques secondes, ses infirmières l'ont vu bouger un de ses sourcils vers le bas ...

  • Par Clotilde DE BIEVRE - 17/10/2017 - 14:41 - Signaler un abus MACRONISME

    Ce n'est pas seulement l'arrivée du numérique qui a sinistré la petite hotellerie de province, mais depuis plus longtemps, la prolifération des chambres d'hôtes et les gites qui constituent une concurrence déloyale, n'ayant ni les mêmes charges, ni les mêmes normes, ni les mêmes règlementations, ni la même fiscalité

  • Par jurgio - 17/10/2017 - 15:01 - Signaler un abus Maintenant que nous avons à subir le muscadin

    ...nous n'allons pas encore supporter les gémissements des anciens envahisseurs de l'Afrique du nord.

  • Par Pharamond - 17/10/2017 - 20:51 - Signaler un abus Un Etat digne

    Beaucoup de commentateurs ont accolé l'étiquette "gaulliste" à E.Macron, qui se veut indépendant et faire ce qu'il faut faire pour le bien du pays,au-delà du clivage gauche/droite. Si cette info était confirmée,cela confirmerait son penchant gaulliste. Le Général interrompit un jour l'exposé de son Ministre des Affaires Etrangères d'alors qui parlait des "amis de la France" en lui faisant remarquer q:"un Etat digne de ce nom,n'a pas d'amis,seulement des intérêts". Vu sous cet angle, nous avons beaucoup apporter à l'Algérie,mais que nous apporte-t-elle?

  • Par gilbert perrin - 18/10/2017 - 10:47 - Signaler un abus Algérie - France ? quel méli-mélo....

    L'Algérie de BOUTEFIKA serait fachée avec la FRANCE de MACRON ??? Si cela est vrai, c'es peut êtrecar il leur a leur réclamé de nous payer les frais de santé de BOUTTEFIKA... mais que comprendre dans tout cela ? les opposants de Naguère aux Algériens : les pieds Noirs et les collabos, ne sont ils pas les tenants dès rènes en FRANCE ? et ne facilitent ils pas à la fois la migration et l'islamisation de la FRANCE... MACRON aurait il raison ??? pour savoir avec lui c'est bien difficile ??

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€