Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 31 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

La Colombie autorise sa première adoption par un homosexuel

Un Américain a pu adopter deux frères de 10 et 13 ans.

Inédit

Publié le

Pour la première fois, la justice colombienne a autorisé un homosexuel à adopter. Un Américain a pu adopter deux frères de 10 et 13 ans grâce à un jugement favorable rendu par la Cour constitutionnelle.

La décision est inédite dans ce pays traditionnellement chrétien.

Chandler Burr, journaliste pour le quotidien américain New York Times, avait auparavant vu son droit de garde remis en question à cause de son orientation sexuelle. Chandler Burr avait légalement adopté les garçons en mars 2011, après deux ans de démarches administratives, mais l'Institut colombien du bien-être familial (ICBF), organisme d'Etat supervisant les adoptions, s'était opposé à leur départ vers les Etats-Unis avec en raison de son orientation sexuelle.

Son avocat, Me German Ricon, a salué "cette décision historique garantit l'Etat de droit, laissant de côté les préjugés et les influences religieuses et conservatrices irrationnelles venues se broder dans cette affaire". 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par bobocleaner - 23/05/2012 - 22:23 - Signaler un abus les homos ont enfin le droit de fumer de la colombienne !

    réjouissons nous !

  • Par Ravidelacreche - 24/05/2012 - 09:43 - Signaler un abus son droit de garde ?!

    Manque un truc ? ou bien....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€