Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 22 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Christophe Castaner annonce un débat sur le droit d'asile dans les prochains mois

Dans le JDD, Christophe Castaner répond aux critiques sur la politique migratoire du gouvernement et estime que "les conditions dans lesquels la France accueille les réfugiés ne sont pas dignes".

Charité

Publié le
Christophe Castaner annonce un débat sur le droit d'asile dans les prochains mois

La réponse n'aura pas traîné. Dimanche dernier, Benoît Hamon, ancien candidat socialiste à la présidentielle, publiait une tribune dans le JDD dans laquelle il estimait que le gouvernement d'Edouard Philippe "est en train d'adopter la politique migratoire la plus répressive que notre pays a connue depuis des décennies". "Même Nicolas Sarkozy n'avait pas osé" aller si loin, écrivait-il.

Ce dimanche,  Christophe Castaner, délégué général de La République en marche et secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, lui répond dans le même journal. Pour lui, la question ne doit pas seulement être "faut-il accueillir plus ou moins de réfugiés?"

"Que constatons-nous ?

Les demandes d'asile ont augmenté de 80 % depuis 2010. Or, tous nos débats se concentrent sur une question théorique – faut-il accueillir plus ou moins de réfugiés ? – sans aborder les conditions concrètes de cet accueil. Là est pourtant le cœur du sujet. Je l'affirme avec force : les conditions dans lesquelles la France accueille aujourd'hui les demandeurs d'asile et les réfugiés ne sont pas dignes", écrit-il.

"Nous changerons la réalité du droit d'asile "en ayant le courage de remettre à plat toute notre procédure d'asile pour en assurer vraiment l'efficacité", poursuit-il. 

Le secrétaire d'Etat promet dans les prochains mois "un débat important sur le droit d'asile", qui "sera réussi à trois conditions". "Il devra d'abord permettre de réformer en profondeur les procédures de demande d'asile", dit-il. L'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) devra également organiser "des missions" dans les pays de transit "pour mieux maîtriser les flux".

Enfin, il souhaite "éloigner plus systématiquement ceux qui n'ont pas obtenu le droit d'asile" rappelant que "seuls 4% des déboutés" font aujourd'hui l'objet d'une mesure d'éloignement.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 31/12/2017 - 11:09 - Signaler un abus pfff

    Ne pas se faire d'illusion . La feuille de route du mondialisme est l'immigration massive . Mais Macron veut être réélu, d'où les contorsions . La mascarade va continuer .

  • Par Stargate53 - 31/12/2017 - 12:05 - Signaler un abus Le droit d'asile ! Vaste question !

    Avant tout chose, il faut identifier ceux qui en remplissent les conditions légales et pour les autres, il faut appliquer la loi française donc ils doivent quitter le territoire français car ce sont des clandestins. Combien parmi ceux qui prônent que la France doit faire "frontières ouvertes" ont réellement aider sur leurs propres deniers les migrants, peu, très peu, un petit nombre d'idéalistes ou d'utopistes qui ne vivent pas dans le réel de l'époque ! La voie suivie est l'exigence de financement de l'état comme toujours et sans se poser la question que ce sont nos impôts en fin de course qui seront sollicités ! En plus, ces mêmes beaux esprits adorent manifester une heure ou deux pour se donner bonne conscience et après on s'en retourne dans son confortable logis discourir sur l'incompréhension que la France ne fasse pas "frontières ouvertes" sans prendre en compte que c'est une fausse générosité sans réflexion globale L'immigration non controlée ne peut être pourtant que source de problèmes. Tout esprit ouvert et de bon sens le sait ! Alors, plutôt que d'interroger ce petit monde d'agités sur les médias, il serait temps de demander aux français l'acceptable !

  • Par vangog - 31/12/2017 - 12:20 - Signaler un abus Et si le Macron-Rothschild commençait

    par regarder la situation en face, avant de « porter un enieme débat » entre vieux gauchistes, qui finira dans un pitoyable échec, comme les précédents? S’il interrogeait le Front National, beaucoup plus lucides que ces archaïques sectaires, il comprendrait, Macron! Il comprendrait que la seule volonté des vrais réfugiés est de vivre dans leurs pays de culture, d’histoire et de religion propre, après qu’ils aient étés accueillis dans des pays les plus proches possibles (Le Liban, victime de sa générosité, la Jordanie...), le temps que finissent les guerres ou que meurent les dictatures socialo-communistes...les autres, la très grande majorité, sont des émigrants économiques, attirés par les pompes aspirantes des pays faibles à classe politiques corrompues, qui les accueillent pour exploiter leur potentiel électoral. La première des exigences de l’aide à l’asile consiste donc à aider les pays proches, Liban, Jordanie, Lybie à conserver dignement leurs réfugiés...

  • Par Poussard Gérard - 31/12/2017 - 14:24 - Signaler un abus Confirmation de la voix de son maître que

    L'invasion est en marche....pas d'expulsion mais accueil tous azimuts avec une augmentation de lAME en 2018 et des aides sociales pour des bénéficiaires qui n'ont jamais cotisé. ..quant aux souchiens, qu'ils paient, qu'ils se soumettent et qu'ils se taisent....pauvre pays

  • Par Ganesha - 31/12/2017 - 16:43 - Signaler un abus Une suggestion pratique ?

    Citation (dernière phrase de l'article) : ''seuls 4% des déboutés font aujourd'hui l'objet d'une mesure d'éloignement'' ! C'était pourtant la ''mesure phare'' présentée par cette sinistre andouille de François Fillon, dans son ''meilleur de tous les programmes'' ! Le seul moyen réellement efficace ? Faire comprendre à toute la ''misère du monde'', qu'ils n'ont aucune chance de survie sur notre territoire. Une suggestion pratique ? Instituer un ''Revenu inconditionnel'', strictement réservé aux titulaires de notre Carte Nationale d'Identité. Je sais que la comparaison va beaucoup déplaire à la totalité d'entre vous, mais, au moins cette mesure là, était très efficace dans les anciens pays communistes, qui contrôlaient hermétiquement leur immigration. Et elle est parfaitement applicable, tout en respectant la démocratie, la propriété privée, et la liberté d'entreprendre. Les libéraux reconnaissent que le ''filet de sécurité'' qu'apporte cette allocation encourage les initiatives individuelles.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€