Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 27 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Christiane Taubira déclare être "prête à se battre" contre une "droitisation" de la France

Dans une interview au magazine Les Inrocks, l'ancienne ministre de la Justice confie son envie "de batailler et d'expliquer pourquoi la gauche porte le projet possible pour l'avenir".

Confidences

Publié le
Christiane Taubira déclare être "prête à se battre" contre une "droitisation" de la France

Une ancienne garde des Sceaux prête au combat. Dans une interview à paraître mercredi dans Les Inrocks, Christiane Taubira a livré plusieurs confessions concernant son présent et son avenir politique. Elle a notamment soutenu qu'il fallait se battre contre la droitisation.  "Cela fait plus de 20 ans que j'entends dire que le pays se droitise. Mais la gauche est-elle obligée d'accompagner cette droitisation ? Non. Sinon, on ne fait pas de politique".

"Personnellement, j'ai plutôt envie de batailler et d'expliquer pourquoi la gauche porte le projet possible pour l'avenir" a-t-elle ajouté. L'ancienne ministre de la Justice, qui a quitté le gouvernement fin janvier en raison de son désaccord sur la question de la déchéance de nationalité, a justifié son départ.

"Certains m'ont dit qu'on ne crevait pas de ne pas être tout à fait d'accord. Rester en négligeant un désaccord majeur, je sais, moi, que j'en aurais crevé".

A la question de savoir si elle allait se mettre en retrait, elle a répondu : «"Qui vous a dit que j'allais me reposer ? D'accord, j'ai beaucoup travaillé dans ma vie, j'aurais le droit de me reposer. Mais je suis tourmentée. Je ne pensais pas que l'on se retrouverait aujourd'hui devant une telle urgence de combat. Donc, oui, je suis prête à me battre". Elle n'a toutefois pas donné d'informations précises sur son avenir.  "Je n'ai pas une conception messianique de la politique. Nous avons chacun nos responsabilités et nos obligations, mais je refuse de considérer que tout doit se cristalliser autour de moi".

Christiane Taubira a également donné son avis sur la crise des réfugiés, répondant indirectement à Manuel Valls qui a critiqué le week-end dernier la politique d'accueil des réfugiés conduite par Angela Merkel. "Par la désertion des autres, Angela Merkel s'est retrouvée dans l'impasse. Elle a, d'une certaine façon, buté sur l'inexistence de l'idée européenne. Aujourd'hui, nous sommes confrontés à des difficultés telles que les risques de fragmentation, de repli, d'affolement, d'aveuglement sont considérables", juge-t-elle.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par clint - 16/02/2016 - 19:21 - Signaler un abus Chacun son truc : elle la droitisation, d'autres l'islamisation!

    Qu'est ce qui est le plus dangereux ? Y a t'il eu ces dernières années des attentats d'extrême-droite ?

  • Par bjorn borg - 16/02/2016 - 19:48 - Signaler un abus Taubira est partie !

    Elle a fini de démolir le pays. Le mieux serait, que la France de droite l'oublie en même temps que "moi président" !

  • Par Texas - 16/02/2016 - 20:29 - Signaler un abus Après avoir..

    ..rendu tant de services à la Droitisation avec une justice laxiste ? . inscription aux cours de danse du ventre ...ce sera plus judicieux .

  • Par vangog - 16/02/2016 - 21:25 - Signaler un abus La France se dégauchise...

    La France se dégauchise ( plutôt que "se droitiser"...) et tous les apprentis-dictateurs doivent lutter contre ce glissement hors de la manipulation, vers la démocratie...Plus Taubira luttera, plus le Front National engrangera -démocratiquement-des voix!

  • Par Borgowrio - 16/02/2016 - 22:25 - Signaler un abus Déchéance ideologique

    Gesticulations grotesques d'une qu'on disait "icone" et qui l'a cru . Une baudruche qui aura tôt fait de se dégonfler ... D'abord , c'est quoi son programme ..

  • Par zen aztec - 17/02/2016 - 09:11 - Signaler un abus Celle la...

    ...elle a du mal à se faire oublier..Ne serait elle pas en train de tenter une candidature présidentielle? Vas y Taubi!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€