Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le chômage en baisse de 1,8% en septembre

Après deux mois de hausse, le nombre de demandeurs d'emploi diminue fortement.

Bonne nouvelle !

Publié le
Le chômage en baisse de 1,8% en septembre

Selon les derniers chiffres de la Dares, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a reculé de 64.800 au mois de septembre (-1,8%). Ainsi, à fin du mois de septembre, 3.475.600 de chômeurs étaient inscrits en catégorie A. La baisse est plus limitée (0.5%) du côté des catégories B et C.

Cette baisse marque une rupture après deux mois de hausses consécutives en juillet et août (+34.900 et +22.300 respectivement) et s'avère inédite depuis la publication des chiffres en 1996.

Le précédent record datait de l'ère Jospin quand, en juillet 1999, il avait diminué de 63.800. Une autre chute avait été enregistrée en avril 2016. Le chômage avait alors baissé de 1,7% ce qui constituait l'embellie la plus importante de ces 15 dernières années.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 24/10/2017 - 21:31 - Signaler un abus Prenons cette baisse comme un espoir...

    pour les millions de chômeurs de la politique gauchiste (quarante ans...). Mais je n’y crois pas, malheureusement. Les politiques gauchistes sont des politiques de vases communicants, où les cases changent de nom, au gré de la propagande...la politique macroniste n’y échappe pas.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€