Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Chine : l'explosion d'un camion de pétards fait au moins 9 morts et détruit une autoroute

L'effondrement du pont d'une autoroute en Chine a fait au moins neuf morts, mais le bilan pourrait encore s'alourdir.

Boum

Publié le

L'effondrement du pont d'une autoroute en Chine, probablement provoqué par l'explosion d'un camion de pétards et de feux d'artifice, a fait au moins neuf morts mais le bilan pourrait encore s'alourdir, a déclaré samedi à l'AFP un responsable local. L'accident, qui soulève un débat sur la qualité du pont (qui s'est effondré sur une longueur de 80 mètres), s'était produit vendredi vers 09h locales (01h GMT).

"Il y a actuellement neuf morts en onze blessés confirmés.

Il reste des véhicules enfouis sous les décombres du pont et il faut des équipements lourds pour continuer à les dégager", selon ce responsable dont le nom de famille est Zhang et qui travaille au Bureau de la sécurité du travail de la municipalité de Sanmenxia (centre). "Les appareils de détection ne relèvent plus de traces de vie à l'intérieur des véhicules, mais le nombre de morts peut encore augmenter", a-t-il ajouté.

"Des résultats préliminaires de l'enquête ont montré que l'effondrement du pont a été provoqué par l'explosion d'un véhicule transportant des pétards et des feux d'artifice", a rapporté de son côté le chef adjoint de la propagande de la municipalité de Sanmenxia, Ren Zhanzhou, lors d'une conférence de presse vendredi soir sur les lieux de l'accident, retransmise par la télévision nationale CCTV.

Les explosions de matériel pyrotechnique, pas toujours aux normes de sécurité, ne sont pas rares en Chine autour des fêtes du nouvel an lunaire, qui tombe cette année le 10 février. En raison de ce nombre élevé d'accidents, quelque 200 villes chinoises avaient interdit, en 1994, l'utilisation de pétards lors des célébrations traditionnelles. Ces interdictions ont été progressivement levées ces dernières années, sous la pression du public et pour des raisons commerciales.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€