Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

La Chine au bord
de l'effondrement ?

Pour l’économiste Paul Krugman, une bulle immobilière et une corruption grandissante laissent présager du pire.

Scénario catastrophe

Publié le

Et le nouveau pays nominé cette année par les économistes pour le meilleur scénario catastrophe est... la Chine! L'éclatement de la zone euro et une profonde récession en Europe ne font (presque) plus peur aux spécialistes. Non, la pire crainte des conjoncturistes, notamment américains, est de voir s'effondrer l'économie chinoise, seul vrai moteur de la croissance mondiale depuis des années.

Le prix Nobel d'économie Paul Krugman pose la question dans sa chronique du New York Times : la Chine va-t-elle craquer ? (sa chronique traduite en français est disponible sur le site de la RTBF).

Sa démonstration semble imparable.

Paul Krugman ne s’appuie ni sur les chiffres ("Les chiffres de la Chine sont bien plus fictifs que la plupart des autres"), ni sur les experts ("On ne trouve pas deux experts disant la même chose."), mais sur l’analyse de la situation du pays, qui lui rappelle celle du Japon à la fin des années 80 ou celle des Etats-Unis en 2007.

Pour l’économiste, une bulle immobilière et une corruption grandissante sont les deux gros points noirs de l’économie chinoise aujourd’hui : 

Tous les ingrédients d'une bulle spéculative sur le point d'éclater sont réunis avec les conséquences que l'on imagine, des faillites en chaîne et une crise économique et sociale majeure. "Savons-nous vraiment si l'immobilier a créé une bulle ? Il en montre tous les signes : pas seulement des prix à la hausse, mais également cette sorte de fièvre spéculative qui nous semble bien familière - pensons simplement à la côte de la Floride il y a quelques années."

L'agence Bloomberg  tire aussi la sonnette d'alarme sur la montagne de dettes accumulée en Chine pour des projets immobiliers pharaoniques qui n'ont aucune chance d'être rentables. Elle souligne que la réalité des chiffres est cachée par les promoteurs, les établissements de crédit et les gouvernements locaux.

Elle chiffre les dettes de 231 organismes chinois de financement locaux à près de 4 000 milliards de yuans, soit plus de 430 milliards d'euros. Or, il existe dans toute la Chine 6 576 établissements de crédit locaux… Les provinces et les villes n'ont plus les moyens de finir leurs gigantesques projets sans obtenir de nouveaux crédits et seront pour certaines en cessation de paiement si leur principale source de revenus, la vente de terrains, ne rapporte plus suffisamment. 

De même, l’existence d’un système bancaire parallèle clandestin et non supervisé fragiliserait l’économie : "Si le gouvernement chinois n'est pas contraint par l'Etat de droit, il est contraint par une corruption omniprésente, ce qui veut dire que ce qui se passe réellement au niveau local pourrait ne pas ressembler à ce qui est ordonné à Pékin."

Paul Krugman espère être "inutilement alarmiste" mais, selon lui, "il est impossible de ne pas être inquiet : l'histoire de la Chine ressemble trop aux effondrements que l'on a vus ailleurs."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Thomas Bishop-Garnier - 21/12/2011 - 08:06 - Signaler un abus Quand la Chine s'effondrera, le monde appreciera !

    L'un des points faibles de la Chine est ... le vieillissement de la population chinoise et le fait qu'ils vont avoir besoin d'une main d'oeuvre etrangère dans les années à venir pour se maintenir. Et il y a une autre menace que les dirigeants pekinois craignent par dessous tout, ... la "demondialisation" ou ceux que d'autres appelent le "protectionnisme" dans le commerce internationnal.

  • Par benjo - 21/12/2011 - 08:10 - Signaler un abus J'ai arrete de lire a "Paul Krugman"

    Le clown en chef du NYT, qui ment comme un arracheur de dent, ex conseiller d'Enron, qui ecrit une chose dans la presse specialisee, et l'inverse quand il parle aux grands medias, est considere par les economistes serieux comme un escroc intellectuel. La Chine peut ou pas s'effondrer, ca n'aura rien a voir avec ce qu'il raconte.

  • Par le Gône - 21/12/2011 - 08:12 - Signaler un abus Normal..

    là ou DSK passe l'economie trépasse......(lui qui faisait un bilan tellement époustouflant de l'économie Chinoise..voila que la réalité lui renvoie la porte en pleine geule!! comme quoi cet économiste socialiste vaut vraiment pas un bol de riz!)

  • Par Jean-Francois Morf - 21/12/2011 - 11:44 - Signaler un abus Les villes vides chinoises dont l'immobilier montait, montait...

    Et bien, maintenant, les prix baissent parce que les gens vendent, et les gens vendent parce que les prix baissent! Mais ils n'iront pas y habiter: c'est mortellement vide! l'Etat rachètera pour une bouchée de pain, et y logera les victimes de la prochaine construction de barrage? En Espagne, les banques ont construit un aéroport là où il n'y avait pas de ville, sûr que la ville allait suivre!

  • Par Lepongiste - 21/12/2011 - 15:27 - Signaler un abus Tout et son contraire !!

    Chaque jour nous apporte son lot d'articles contradictoires rédigés par de pseudos experts qui ont tous un intérêt pour des raisons diverses à vouloir influencer l'opinion publique ...

  • Par shaolin - 21/12/2011 - 16:17 - Signaler un abus La Chine aussi ça alors !!!

    De telles prévisions catastrophiques venant de la part d'un Américain ça ne vous paraît pas suspect ! Les agences de notation ne devraient pas tarder à déclasser la Chine et ses banques. Paul Krugman espère être "inutilement alarmiste" mais, selon lui, "il est impossible de ne pas être inquiet : l'histoire de la Chine ressemble trop aux effondrements que l'on a vus ailleurs." Aux USA par ex

  • Par vangog - 21/12/2011 - 23:31 - Signaler un abus Que peut t'on attendre d'une dictature Socialiste?

    Sinon clientélisme, corruption et aveuglement idéologique. Ce sont les ingrédients, à la sauce Chinoise Socialiste, cette fois-ci, de la prochaine déferlante Révolutionnaire qui viendra probablement des campagnes et balaiera les élites du parti Socialiste, qui ont confondu idéologie et enrichissement!...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€