Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 20 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Chang, le petit Chinois" : une comptine crée la polémique

Jugée raciste, elle est distribuée aux maternelles d'Aubervilliers.

Mal vue

Publié le
"Chang, le petit Chinois" : une comptine crée la polémique

"Chang est assis, Il mange du riz, Ses yeux sont petits, Riquiquis"

"Chang me sourit, Quand il me dit: Veux-tu goûter à mes litchis?"

"T'es dans ton bateau qui tangue, T'as mal dans tes tongs,"

" Tu vois des orangs-outangs, Ta tête fait ping-pong, Ping!"

 

Une comptine, baptisée "Chang, le petit Chinois" crée la polémique. Distribuée aux enfants de classe maternelle à Aubervilliers, sa publication sur Facebook a provoqué un tollé.

"Remplie de clichés, avec tout ce que cela suppose de grossier, une comptine apprise dans une école réduit les Chinois (et donc, dans l'esprit de beaucoup, les personnes d'origine asiatique) à quelques traits sommaires, avec une petite référence physique bien dégueulasse" a dénoncé SOS Racisme. La fameuse comptine est pourtant chantée depuis plusieurs années de nombreuses écoles.

La maire d'Auvbervilliers, Meriem Derkaoui, a réclamé le retrait de la comptine.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 29/12/2017 - 15:32 - Signaler un abus Jusqu'où ira la folie des cinglés de l'antiracisme ?

    Dire qu'un Chinois a les yeux bridés, mange du riz, porte des tongs, propose des fruits chinois et joue au ping-pong (jeu d'origine chinoise), c'est raciste. Dire qu'un Noir est noir est aussi raciste: il faut dire "black" ! C'est le retour à l'obscurantisme du Moyen-Âge, et les grands Inquisiteurs veillent au grain.

  • Par l'enclume - 29/12/2017 - 16:53 - Signaler un abus MORT AUX CONS signé De Gaulle

    MORT AUX CONS signé De Gaulle

  • Par assougoudrel - 29/12/2017 - 17:01 - Signaler un abus "Je cherche fortune"

    "Avez-vous vu les six sauvages qui débarquaient hier de Paris?....Ils étaient noirs comme du cirage, depuis la tête jusqu'au nombril"....Quand j'étais gamins, les enfants (ou les scouts) chantaient ça à tue tête sans gêner ni blanc, ni noir.

  • Par ISABLEUE - 29/12/2017 - 19:03 - Signaler un abus Après Tintin au Congo

    TINTIN AU TIBET!! HA LES CONS!!!

  • Par 777fred - 29/12/2017 - 20:44 - Signaler un abus Consternant !

    Cette gauche bien pensante, donneuse de leçons, incapable d'introspection et qui, depuis l'élection d'un certain Mitterrand, gangrène une société qui devrait, ou se doit, de renier ses valeurs et racines. Cette génération post-soixante-huitarde qui a tenté de transmettre son message, et non des valeurs,nombriliste, n'est pas à l'aube d'un aggiornamento salutaire !

  • Par cloette - 30/12/2017 - 08:41 - Signaler un abus sens réel de la comptine

    un règlement de compte, car Chang sera premier de la classe, pour toute la suite de la scolarité, le blanco sera second ou exaequo, blacks et beurs le reste de la classe loin derrière loin derrière et lui devant . Les Chinois de Belleville où la population maghrébine est là ( pas comme dans le 13 ème ) souffre vraiment beaucoup.....

  • Par Djib - 30/12/2017 - 15:16 - Signaler un abus Nos compatriotes d'origine asiatique,

    parfaitement intégrés, respectueux des lois de la République, bien vus des Français de souche, et dont les gosses sont un exemple de réussite scolaire, n'ont rien à gagner à singer les postures victimaires des derniers de la classe, même si cette comptine est effectivement un peu naze.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€