Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 22 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Champigny-sur-Marne : des rassemblements de policiers dans plusieurs villes après la double agression

Une centaines de policiers se sont par ailleurs rassemblés mardi devant le commissariat de Champigny-sur-Marne.

En colère

Publié le
Champigny-sur-Marne : des rassemblements de policiers dans plusieurs villes après la double agression

Après la double agression de la nuit de la Saint-Sylvestre à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, ils ont voulu montrer leur colère. A Lille, à Toulouse, à Bordeaux ou encore à Grenoble et Saint-Etienne, de nombreux rassemblements de policiers ont eu lieux ce mardi en France à l'appel des syndicats. Devant le commissariat de Champigny-sur-Marne, ils étaient d'ailleurs une centaine de policiers, en soutien à leurs collègues agressés.

Ces derniers ont été passés à tabac dans la nuit du réveillon alors qu'ils intervenaient dans un salle de la ville. Selon des informations recueillies par BFMTV auprès d'une source préfectorale, le bâtiment concerné n'était d'ailleurs pas habilité à recevoir du public. 

Cette double agression suscite en tous cas beaucoup de débat et a fait réagir jusqu'au plus haut sommet de l'Etat.

"Les coupables du lynchage lâche et criminel des policiers faisant leur devoir une nuit de 31 décembre seront retrouvés et punis. Force restera à la loi. Honneur à la police et soutien total à tous les agents bassement agressés" a notamment déclaré Emmanuel Macron;
 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gerint - 02/01/2018 - 21:45 - Signaler un abus Que Macron se taise

    Et qu’il parte en guerre pour revenir avec les voyous menottés avec la tête basse sans espoir de s’en sortir avant une longue cure de redressement. Qu’il prenne des mesures vraiment dissuasives envers ceux qui seraient tentés d’imiter ces racailles en revalorisant vraiment la Nation Française au lieu de lutter contre elle et en autorisant les policiers à se défendre avec assistance de l’armére si nécessaire. Qu’il prenne exemple sur les Israéliens par exemple avec identité forte et moyens forts, à commencer par le renseignement et la justice

  • Par zen-gzr-28 - 02/01/2018 - 23:10 - Signaler un abus Que Macron agisse

    fermement , clairement, respectueusement; avec responsabilité face à cette délinquance immonde trop souvent excusée bêtement, lâchement Des actes qui remplacent les déclarations ronflantes sont attendus avec détermination.

  • Par vangog - 02/01/2018 - 23:22 - Signaler un abus Des actes, pas des bla-blas...

    Première urgence, réformer la magistrature: y imposer le pluralisme nécessaire à une institution moderne, virer les gauchistes sectaires qui bloquent ses accès aux hommes libres. Deuxième urgence, augmenter les moyens de la police, pour cause d’immigration ghettoisante irresponsable et reconquérir es ghettos migratoires. Troisième urgence, stopper cette immigration à grande majorité musulmane non voulue, destructrice de cohésion nationale et génératrice de fascisme islamique, allié du socialisme ...il n’y a plus à tortiller!

  • Par Beredan - 03/01/2018 - 09:42 - Signaler un abus servilité et couardise ....

    Succédant à un proctologue craintif , on a un pleurnichard vélléitaire flanqué d’un Gégé serre-la-louche complètement dépassé .... les forces de l’ordre méritent mieux ! Ça urge ....

  • Par l'enclume - 03/01/2018 - 12:52 - Signaler un abus Mort de rire

    Ces abrutis du haut de leur piédestal nous prennent pour des ignares. Ils se foutent de nous lorsqu'ils annoncent le recrutement de 10.000 policiers, En réalité, cela compense à peine le nombre de départ en retraite. Quant à leur police de proximité, laissez moi rire, dans ces quartiers mal famés, il faudra des patrouilles de 15 policiers, armés jusqu'aux dents.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€