Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Réforme de la SNCF : la CGT a l’intention d’appeler "régulièrement à la grève en juillet et en août"

Après l’adoption de la réforme de la SNCF à l’Assemblée nationale et au Sénat, la CGT cheminots a dévoilé son intention de poursuivre le mouvement de grève pour la période estivale.

L’été sera chaud

Publié le
Réforme de la SNCF : la CGT a l’intention d’appeler "régulièrement à la grève en juillet et en août"

Malgré l’adoption définitive du texte de loi sur la réforme de la SNCF, les syndicats n’ont pas l’intention d’abandonner le mouvement de protestation. Sud-Rail et la CGT pourraient persister et enclencher une démarche avec un durcissement du mouvement. 

La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août". L’organisation syndicale a précisé que "les dates seront dévoilées au fur et à mesure de l’avancée ou non des négociations" sur les suites de la réforme ferroviaire. 
 
Ces précisions et cette clarification ont été annoncées par le secrétaire général de la CGT Cheminots, Laurent Brun.   
 
Les journées de grève "pourront être calées sur les départs en vacances, mais ne le seront pas exclusivement.
Ce n’est pas notre cible principale". De nombreuses autres journées de grève pourraient correspondre en réalité à "des dates de réunions de l’entreprise" qui n’ont pas encore été confirmées. 
 
L’Unsa et la CFDT ont l’intention de stopper leur mouvement de grève lors de l’ultime journée de mobilisation, le 28 juin prochain.  
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zen-gzr-28 - 20/06/2018 - 19:54 - Signaler un abus c'est du délire !!!

    Stop aux subventions de l' Etat à ces 2 syndicats On ne peut quand même pas emmerder un pays pour défendre le leadership du barbu et de son compère. Combien d'adhérents pour ces 2 syndicats ? Ils sont toujours dans leur bon droit ? Si oui, il faudrait prendre des dispositions pour stopper cette prise en otage de tous les utilisateurs du trafic ferroviaire. Trop, c'est trop !

  • Par vangog - 20/06/2018 - 21:31 - Signaler un abus La France gauchiste subventionne la grève...

    Et s’il n’y avait que ce délire, ça ne serait rien...

  • Par Stargate53 - 21/06/2018 - 10:00 - Signaler un abus Pouvoir de nuisance. Inacceptable !

    L objectif de tout ce désordre n est que réaliser le plus fort score aux prochaines élections de la SNCF en fin d année 2018 ! La cgt et sud d ailleurs n en ont rien à faire du service du rail français ou du statut ce qui compte c est paraître pour le syndicat qui se bat pour les cheminots ! Tout sera bon y compris causer des troubles et gêner les voyageurs et ceux qui partent en vacances après une année de travail. Le pire ce sont les crédules qui les suivent aveuglément et vont continuer de le faire. Non seulement ils vont perdre du salaire mais seront perdants dans tous les cas ! Il serait temps que les cheminots ouvrent les yeux s ils en sont capable ?

  • Par GPM - 21/06/2018 - 17:35 - Signaler un abus Objectif élections internes SNCF

    Pour ne pas perdre les voix des jusqu'au boutistes, CGT et Sud vont continuer à pourrir le service (public ???) apporté aux voyageurs. C'est d'un autre âge! Et Ca confirme la nécessité de mettre fin au pouvoir de nuisance qui se moque éperdument du service public.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€