Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Ceux qui foutent le bordel" : Edouard Philippe ironise sur les propos d’Emmanuel Macron

Sur Europe 1, le Premier ministre est revenu sur les propos polémiques du chef de l’Etat.

Coulisses politiques

Publié le
"Ceux qui foutent le bordel" : Edouard Philippe ironise sur les propos d’Emmanuel Macron

"Je trouve un peu surprenant qu'on y consacre autant de temps et de commentaires" déclarations d'Emmanuel Macron sur le "bordel", a réagi le Premier ministre, Edouard Philippe, sur Europe 1 ce lundi 9 octobre. "Le président de la République s'exprime avec une grande clarté et souvent avec un registre de vocabulaire qui a pu le placer sous le feu de la critique quand on considérait ses formulations trop intellectuelles".

"Il se trouve que par ailleurs il lui arrive, comme il m'arrive, comme il vous arrive sans doute... vous vous laissez aller, vous dites quelque chose qui relève de l'ordre du gros mot", a-t-il ajouté.

"En général quand ça m'arrive, ma fille, qui a sept ans, me dit que je ne devrais pas le faire", a conclu le chef du gouvernement.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 09/10/2017 - 23:49 - Signaler un abus Mais bordel de merde, c'est le Président de la France!

    et puis, lorsque la faschosphère gauchiste s'émouvait des mots un peu vulgaires de Présidents précédents, ni la fille de Philippe, ni Philippe, ni Macron-Rothschild ne prenaient leur défense...faux-culs, va!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€