Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le cerveau présumé des attentats de Paris, Abdelhamid Abaaoud, s'est déjà déplacé en Europe par le passé avec une inquiétante liberté

Malgré des soupçons, Abdelhamid Abaaoud a pu se rendre en Belgique en janvier 2015 pour élaborer un projet d'attentat, en narguant les autorités.

Parcours

Publié le
Le cerveau présumé des attentats de Paris, Abdelhamid Abaaoud, s'est déjà déplacé en Europe par le passé avec une inquiétante liberté

L'individu pourrait actuellement se trouver dans l'hexagone et s'y déplacer en toute liberté.  Crédit Capture d'écran du site Standaard

Ce mercredi à l'aube, le Raid et la BRI ont pris d'assaut un appartement situé rue du Corbillon à Saint-Denis, afin d'interpeller Abdelhamid Abaaoud, le djihadiste belge de 28 ans présenté comme le cerveau des attentats qui ont frappé Paris le vendredi 13 novembre. 

Après s'être rendu en Syrie pour intégrer les rangs de l'Etat islamique au début de l'année 2013, l'homme se serait déplacé à travers l'Europe sans être inquiété.

Selon les enquêteurs, qui ont collecté des témoignages et des renseignements grâce à des téléphones, l'individu pourrait actuellement se trouver dans l'hexagone et s'y déplacer en toute liberté.  

>>>>RETROUVEZ AUSSI NOTRE DOSSIER SUR LES ATTENTATS DE PARIS

Comme le note l'hebdomadaire l'Express, des sources proches de l'enquête assuraient s'intéresser particulièrement au cas de cet homme, surnommé "Abou Omar Soussi" par les combattants de l'Etat islamique. Selon le journal Le Monde, il serait impliqué dans l'attentat raté contre une église de Villejuif le 19 avril, dans celui déjoué contre une salle de concert le 11 août, et aussi dans l'attaque du Thalys du 21 août. En Syrie, il aurait aussi fréquenté Mehdi Nemmouche, le tueur du musée juif de Bruxelles. 

Malgré ces soupçons, Abdelhamid Abaaoud a pu se rendre en Belgique en janvier 2015 pour élaborer un projet d'attentat, en narguant les autorités. Dans un entretien donné au magazine de l'Etat islamique, Dabiq, il affirmait se trouver en Belgique le jour du démantèlement d'une cellule terroriste à Verviers, avant de retourner en Syrie sans difficultés, et ce malgré un contrôle de police. 

Le journal Le Monde, qui se base sur une autre source judiciaire, évoque plusieurs trajets effectués ces dernières années entre la Belgique et la Syrie. Il aurait regagné la Belgique fin 2013 en transitant par la Grèce, où son téléphone aurait aussi été localisé. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 18/11/2015 - 18:04 - Signaler un abus à la frontière avec l'Italie...contrôles visuels uniquement!

    malgré l'état d'urgence!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€