Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Centrafrique : des soldats de la mission Sangaris accusés de viols et de pratiques "révoltantes"

Certains soldats auraient notamment forcé des jeunes filles à avoir des relations sexuelles avec des animaux.

Abus sexuels

Publié le
Centrafrique : des soldats de la mission Sangaris accusés de viols et de pratiques "révoltantes"

De nouvelles accusations d’abus sexuels plongent les casques bleus et les soldats français en Centrafrique dans la tourmente. Et elles sont particulièrement sordides. Jeudi 31 mars, l'ONU a dévoilé que des militaires de l’opération Sangaris ont été accusés de viols et de pratiques "révoltantes" concernant 108 victimes présumées. Certains soldats auraient notamment forcé des jeunes filles à avoir des relations sexuelles avec des animaux.

Les faits remonteraient à 2004. Selon l'ONG AIDS-Free World, trois jeunes filles ont affirmé à un officier des Nations unies qu'elles avaient été déshabillées et attachées par un militaire de Sangaris dans un camp.

Elles auraient alors été forcées d'avoir des relations sexuelles avec un chien. Toutefois, ces faits "n'ont pas été confirmés". RTL précise que les contingents burundais et gabonais sont aussi visés par l'enquête.

Selon le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, "ces interventions de la communauté internationale ont aidé à sauver la République de Centrafrique d’un sort indicible. Toutefois, nous devons affronter le fait qu’un nombre de soldats envoyés là-bas pour protéger la population a, au contraire, plongé au coeur des ténèbres. Ces crimes ont suppuré dans le silence. C’est pourquoi le secrétaire général lève le voile sur ces cas d’abus sexuels allégués qui sont révoltants et méprisables”.

La France a promis de faire “toute la lumière” sur ces allégations de viols (seuls les pays d’origine des soldats accusés peuvent les sanctionner pénalement). Certains soldats de la force Sangaris font déjà l’objet d’une enquête de la justice française pour d’autres cas présumés de viols et d’agressions sexuelles en Centrafrique, en 2013 et 2014. 14 militaires sont inquiétés. L'opération Sangaris doit prendre fin courant 2016.

>>> A LIRE AUSSI : Viols en Centrafrique : le laxisme de l'ONU en question

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par abracadarixelle - 01/04/2016 - 14:51 - Signaler un abus Calomniez, calomniez.....

    Il en restera toujours quelque chose ! On n'en sait rien mais le Dujarric en question utilise présent de l'indicatif et non le conditionnel .... Les faits sont supposés et non prouvés mais ce monsieur se permet d'asséner son opinion. J'imagine que des hommes partis depuis longtemps loin de chez eux ont des besoins ( mais les bmc doivent toujours exister) et que les fais sont possibles. Mais aussi il est facile de pointer du doigt en espérant des retombées financières....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€