Lundi 21 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Centrafrique : décès accidentel d'un militaire français

Le caporal Damien Dolet, 26 ans, a été mortellement blessé dimanche dans un accident de la circulation a indiqué le ministère de la Défense.

En deuil

Publié le 24 février 2014
 

Alors que le Parlement français doit se prononcer mardi sur la prolongation au-delà de quatre mois de l’opération militaire française en Centrafrique, une mauvaise nouvelle est arrivée en provenance du pays. En effet, ce dimanche, le ministère de la Défense a fait savoir qu'un soldat français avait trouvé la mort de manière accidentelle. Damien Dolet, 26 ans, engagé dans l'opération Sangaris en Centrafrique a été mortellement blessé ce dimanche dans un accident de la circulation alors qu'il participait à une "une mission de reconnaissance des axes routiers" dans l'ouest du pays. Il appartenait au régiment d'infanterie chars de marine (RICM) de Poitiers (Vienne). Il s'agit du troisième militaire français mort en Centrafrique depuis le début de l'opération en décembre.

Plus précisément les conditions de sa mort sont les suivantes. Dimanche en début d'après-midi, le caporal était en mission avec deux autres soldats français autour de la commune de Bouar et "manœuvrait à bord d'un véhicule blindé léger" quand celui-ci a eu un accident. "Malgré les soins immédiatement prodigués par ses camarades puis par un médecin de l'équipe sanitaire, le caporal Damien Dolet est rapidement décédé des suites de ses blessures. Blessés dans l'accident, les deux camarades du caporal sont ce (dimanche) soir hors de danger", a fait savoir le ministère de la Défense.

Damien Dolet avait servi pendant trois mois dans l'opération Serval au Mali et participait en Centrafrique à sa seconde opération extérieure, est-il souligné. "Il aura servi la France durant quatre ans et quatre mois". Cité dans le communiqué, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian annonce qu'un hommage lui sera rendu "prochainement" et présente "ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches".

lu sur Le Figaro

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ignace - 24/02/2014 - 19:17 - Signaler un abus @SLANDER si vous me permettez , je pense que vous

    écrivez n'importe quoi par manque de recherches personnelles. Les chrétiens et les animistes massacrent les musulmans et vice-versa
    je vous conseille si vous avez 4 minutes de lire cet excellent article
    La Centrafrique : Guerre civile, conflit religieux, ou génocide ?
    http://www.geolinks.fr/geopolitique/afrique-centrale/la-centrafrique-guerre-civile-conflit-religieux-ou-genocide/

  • Par ramuncho - 24/02/2014 - 10:48 - Signaler un abus Centrafrique

    ce qui étonne le plus, c'est l'intervention des médias sur les risques qu'encourent les musulmans de Centrafrique ce qui est largement commenté, par contre, on parle beaucoup moins des chrétiens qui se font massacrés continuellement au NIGERIA.

  • Par tiffany - 24/02/2014 - 08:40 - Signaler un abus merci hollande

    un soldat tué sans oublié deux blessés accidentellement en Centrafrique, que ce soit par accident ou pas si hollande ne l'avait pas envoyé en centrafrique il serait toujours de ce monde

Fermer