Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Mars 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Célibat des prêtres : le Pape François affirme que la question est "dans son agenda"

Le souverain pontife a fait cette révélation le 10 février dernier lors d'une rencontre avec le clergé romain.

Vraiment ?

Publié le
Célibat des prêtres : le Pape François affirme que la question est "dans son agenda"

"Le problème est dans mon agenda", a répondu le pape François à l’évocation du problème du célibat des prêtres, le 10 février dernier lors d'une rencontre avec le clergé romain. L'évêque de Rome avait convié à sa messe privée sept prêtres qui fêtaient leur cinquantième anniversaire de sacerdoce. Mais cinq anciens prêtres qui avaient abandonné leur ministère pour se marier étaient également de la partie. À la fin de l'office, Don Giovanni Cereti avait évoqué le paradoxe que dans les églises orientales, des hommes mariés peuvent être ordonnés prêtre, alors que dans celles de rite latin, les hommes mariés ne peuvent pas célébrer la messe.

C’est alors qu’à la surprise de ses invités Jorge Bergoglio  a formulé cette réponse. L’épisode n’a été révélé que ce jeudi 19 février.

S’il a surpris ses invités, ce n'est pourtant pas la première fois le souverain pontife aborde le thème du mariage des prêtres. Il y a quelques mois, la presse brésilienne a fait état d'une lettre que le pape aurait envoyée au cardinal Claudio Hummes pour lui demander d'ouvrir une réflexion sur le célibat ecclésiastique et la situation des "viri probati", les hommes mariés d'un certain âge qui mènent une vie religieuse "exemplaire" et qui pourraient, selon certains, remplir certaines fonctions du prêtre.

Si l’existence d’une lettre sur ce sujet a pu être contestée par certains, nul doute que la petite phrase du Pape François sur le sujet va attiser le débat. L'ordination d'hommes mariés divise profondément l'Église à son plus haut niveau. D’un côté les réformateurs proches du pape François, de l’autre la majorité de la curie nettement plus conservatrice.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jurgio - 19/02/2015 - 21:17 - Signaler un abus À l'étude : comme qui dirait des emplois aidés ?

    Il manque de prêtres, certes, mais abaisser le niveau d'entrée pour accroître les « diplômes » est-il une solution ? La prêtrise doit conserver son aura et son autorité avec des critères de sélection plus rigoureux. Pourquoi pas, d'un autre côté, augmenter le nombre de diacres à plus large pouvoir, restant dans le domaine laïque comme il y a des pasteurs ?

  • Par cloette - 19/02/2015 - 21:44 - Signaler un abus C'est surtout une question d'argent

    Il faudra payer des pensions de réversion aux veuves , mais sinon pourquoi pas comme les rabbins les pasteurs et les popes !

  • Par Marie-E - 20/02/2015 - 07:17 - Signaler un abus tout à fait d'accord avec cloette

    Il n'y a que l'Eglise catholique qui s'arc-boute sur le célibat des prêtres. Dans les autres religions monothéistes du Livre ce n'est pas un problème et je ne pense pas que leur foi soit moindre.

  • Par tubixray - 20/02/2015 - 09:14 - Signaler un abus Ce serait un bond en avant

    Abandonner cette hypocrisie pour certains (le célibat n'équivaut pas à la chasteté NDLR) cette frustration pour d'autres (dérives sexuelles) et surtout ce que je considère un non sens (quel rapport entre le célibat et l'engagement envers Dieu?). Cela redonnerait de la vigueur à une religion qui en a bien besoin face à une autre dont certains "croyants" ont peu de considération pour l'humanité.

  • Par assougoudrel - 20/02/2015 - 10:54 - Signaler un abus Un aumonnier militaire nous disait

    qu'un prêtre, une fois marié, aura des enfants, donc une paie en conséquence, du terrain, une maison, des mutations (qui coûtent cher), des bouches à nourrir, ces enfants qui feront des études et plus tard, des héritiers et comme dit Cloette, une veuve. Quand on multiplie ça par le nombre, cela ferait un sacré manque à gagner pour le Vatican. Imaginons que tout fonctionnaire devrait être célibataire, la France serait riche, très riche.

  • Par Le gorille - 20/02/2015 - 18:42 - Signaler un abus Jean Paul II

    Je croyais qu'il avait tordu le coup à cette arlésienne !

  • Par Le gorille - 20/02/2015 - 18:43 - Signaler un abus Tordu le cou

    C'est pas un coup ça ! Donc, mille excuses : Je croyais que Jean-Paul II avait tordu le cou à cette arlésienne !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€