Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 20 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Cédric Herrou, le passeur des migrants condamné à 4 mois de prison avec sursis

L'agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes) avait aidé près de 200 migrants à traverser la frontière italienne par la vallée de la Roya.

Justice

Publié le
Cédric Herrou, le passeur des migrants condamné à 4 mois de prison avec sursis

Ce mardi 8 août, la cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné l'agriculteur Cédric Herrou à quatre mois de prison avec sursis pour avoir aidé quelque deux cents migrants à traverser la frontière italienne par la vallée de la Roya. En février dernier, ce militant de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes) avait déjà été condamné par le tribunal correctionnel de Nice à une amende de 3 000 euros avec sursis.

"Ils n’ont qu’à me mettre directement en prison, ce sera plus simple"

De son côté, Cédric Herrou estime "que la politique instrumentalise la justice".

 "J’invite le parquet à venir dans la vallée de la Roya entendre les familles des quinze personnes mortes en tentant de franchir la frontière. J’attends avec impatience les trente prochaines décennies et on verra qui se retrouvera devant les tribunaux. Je continuerai à me battre. Ils n’ont qu’à me mettre directement en prison, ce sera plus simple", a-t-il encore commenté sa condamnation.

Il était soutenu par de nombreuses associations dont la Ligue des droits de l’homme. Pour cette dernière, l’Etat "traite en délinquants les citoyens qui aident les exilés" et "ne cesse de violer les droits de migrants et réfugiés". Les bénévoles de Roya citoyenne, l’association dont Cédric Herrou est membre, se disent "tétanisés" par l’attitude de la cour d'appel. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par POLITQ - 08/08/2017 - 11:37 - Signaler un abus RACAILLE

    Si j'étais président…… pour ceux de son espèce, il y aurait des consignes TRES FERMES au "garde des sceaux" pour "AMELIORER" la loi pour CONTROLER ceux qui NUISENT VOLONTAIREMENT A LA REPUBLIQUE, AUX LOIS QUI SONT DECIDEES PAR LA MAJORITE. Mais en France c'est la DICTATURE DES MINORITAIRES RACAILLES qui domine….. MA MAJORITE DEMOCRATIQUE DOIT TOUJOURS S'ECRASER….. J'aimerais l'écraser, lui, au sens propre.

  • Par Poussard Gérard - 08/08/2017 - 11:39 - Signaler un abus insuffisant, il convient de le poursuivre pour

    Trafic d'êtres humains, voire esclavage ..... ce paysan n'a sans doute rien a faire quand on voit que les autres triment60 a 70 heures par ssemaine pour un salaire de misère. . est ce le Rsa, cest a dire nos impots qui le fait vivre?

  • Par tubixray - 08/08/2017 - 13:42 - Signaler un abus Nuisible

    Je note aussi que l'activité professionnelle indiquée pour cet individu semble incompatible avec son "engagement" en faveur des immigrés clandestins..... La ligue des droits de l'homme devrait être rebaptisée ligue des droits des non européens quand elle cite que l’Etat "traite en délinquants les citoyens qui aident les exilés" et "ne cesse de violer les droits de migrants et réfugiés".... Un immigré clandestin n'a comme seul droit que celui de retourner dans son pays dont il a la nationalité.... Marre de ces anti français, anti blancs, anti chrétiens, anti sémites .... Vraiment marre.

  • Par vangog - 08/08/2017 - 13:54 - Signaler un abus Un collabo de la pire éspèce, ce Cédric Herrou!

    enfin, la justice se réveille! mais combien a-t-il fait passer d'envahisseurs, ce professeur en disponibilité (de collaboration)?

  • Par Marie-E - 08/08/2017 - 14:00 - Signaler un abus je l'ai écouté à midi

    complètement illuminé ce Cédric Herrou et ses copains des asso pas mieux. Lamentable.

  • Par Stargate53 - 08/08/2017 - 14:19 - Signaler un abus Honte à la justice !

    cet individu n'est pas un agriculteur mais un militant politique qui se permet de donner des leçons de morale au pays mais qui est-il pour ne pas respecter la loi française ? Comment la justice peut-elle condamner aussi légèrement un tel comportement ? Cela va donner des envies de faire à d'autres illuminés du même genre soutenus par tous les nombrilistes des gauches extrêmes ! Faut il s'étonner que de tels agités se permettent de tels écarts quand ils savent que la justice sera complaisante avec ces écarts par rapport à la loi , Une question : De quoi vit cette personne car prétendre vivre d'une ferme et disposer d'autant de temps pour militer ainsi ne parait incompatible ? Pas vous !

  • Par Lou Coume - 08/08/2017 - 16:13 - Signaler un abus Bakounine.

    Cédric Herrou est tout simplement un anarchiste.Il est désormais prisonnier de son personnage.

  • Par Ex abrupto - 08/08/2017 - 16:14 - Signaler un abus Ce Herrou

    ...veut nous imposer sa vision des choses par la force. Un fin démocrate donc. Il faudra bien qu'il aille physiquement en prison un jour ou l'autre.

  • Par Anguerrand - 08/08/2017 - 17:47 - Signaler un abus Herou en prison, traître à la nation.

    Contre l'avis de la population française, ce malfaisant a décidé de tout seul pour faire pour transférer la population française, il a renouvellé maigré sa condamnation de continuer. Sa condamnation avec sursis est un scandale. Jugé par le syndicat de la magistrature, syndicat du mur des cons. Avec une condamnation pareille il peut recommencer.

  • Par Beredan - 08/08/2017 - 18:04 - Signaler un abus Sous les Herrou !

    Tout le monde en a peur ... on n'ose pas le mettre au trou.... on le surnomme " Le sursitaire " ....

  • Par Anouman - 08/08/2017 - 19:06 - Signaler un abus Lois

    On peut ne pas être d'accord avec certaines lois, on peut décider de ne pas respecter certaines. Mais quand on se fait prendre on devrait avoir la dignité de ne pas pleurnicher qu'on est une victime, voire un bienfaiteur de l'humanité. Rien que pour ça ils auraient du lui coller plus.

  • Par Liberdom - 08/08/2017 - 19:15 - Signaler un abus Confusion de termes

    Les termes migrants, réfugiés ou exilés ne recouvrent qu'une seule réalité : ces personnes sont des immigrants illégaux. En entrant illégalement en Europe ils se comportent comme des envahisseurs aidés par toute une ribambelle d'associations et d'individus tiers-mondistes gauchistes qui jouent aux passeurs.

  • Par Anguerrand - 09/08/2017 - 07:09 - Signaler un abus A Liberdom

    Comme je suis d'accord, dans un premier temps on a parlé d'immigrant, ( de passage) c'est devenu par l'abus volontaire des journalistes des migrants a qui l'on fait un accueil royal, y compris de " l'argent de poche" et ceux là ne sont pas là pour partir. Et si l'on appelait ces jeunes hommes " déserteurs" car pour finir les jeunes hommes ont fui la guerre et Daech en laissant toute la famille au lieu de combattre Daech et les occidentaux qui les défendent. Durant la dernière guerre des français auraient fait la même chose ils auraient été fusillé pour désertion, alors que la on pleure sur leur sort....pour des déserteurs !

  • Par Yves3531 - 09/08/2017 - 08:50 - Signaler un abus Non Anguerrand...

    dites "objecteurs de conscience" . La bien pensance trouvé toujours un mot pour qualifier ce qu'elle entend défendre et imposer...

  • Par vangog - 09/08/2017 - 14:36 - Signaler un abus @liberdom cela se nomme "clandestins"...

    mais la cour européenne des droits de l'homme (sic) refuse qu'ils soient expulsés: même idéologie rétrograde que la ligue des droits de l'homme (re-sic)...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€