Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dépénalisation du cannabis : Cécile Duflot est pour

La ministre du Logement prend ainsi le contrepied de la position du gouvernement.

Favorable

Publié le

Cécile Duflot, la ministre du Logement était invitée sur BFM TV et RMC, ce mardi matin. Elle a défendu le blocage des loyers à la relocation mais a également rappelé sa position sur la dépénalisation du cannabis. Cécile Duflot qui est toujours secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les verts, a expliqué : "L'objectif est double: il est de faire baisser le trafic, de supprimer le trafic et la violence, notamment, et d'avoir une politique de santé publique. Il faut considérer que le cannabis, c'est comme l'alcool et le tabac, même régime: une politique de santé publique et de prévention, notamment vis-à-vis des plus jeunes."

L’UMP a réagi rapidement en demandant à Jean-Marc Ayrault de clarifier sa position, dénonçant le "double langage de la gauche" et les "ambiguïtés" au sein du gouvernement.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a pris ses distances avec sa ministre : "Le gouvernement n'a rien dit sur ce sujet".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Thierry5635 - 05/06/2012 - 16:19 - Signaler un abus Quand l’angélisme confine à la stupidité…

    Les drogues douces sont très nocives car elles ralentissent le fonctionnement du cerveau. Un joint affecte son consommateur pendant une semaine. En Hollandie où on tient à conserver les bonnes grâces des profs, on devrait demander au corps enseignant ce qu’il pense de la fumette des d’jeuns. Dans un sens, compte tenu de leur incompétence et de la ruine de la France qu’ils ont programmée, les roses, rouges et verts souhaitent sans doute anesthésier les Français et les plonger dans la dope, après tout, c’est un moyen de planer… sur les sondages. Et qu’est-ce qu’ils vont faire les trafiquants quand le cannabis sera en vente libre ? Attendre que Taubira leur dise que ce n’est pas bien et qu’ils feraient mieux de cuisiner des tartes à la rhubarbe ? Peu probable. Ils vont s’organiser pour distribuer des drogues plus dures et faire du cannabis un produit ringard, has-been, tout juste bon à faire halluciner quelques politocards gauchisants. A la place les daelers vendront des trucs plus branchés, plus durs, et encore plus dangereux.

  • Par texarkana - 05/06/2012 - 16:44 - Signaler un abus sur ce coup ci elle a parfaitement raison

    La guerre à la drogue ne fait qu'enrichir les caïds des cités qui roulent en bmw, et le système actuel ne fonctionne pas puisque les jeunes frnaçais sont 29% à fumer ou avoir fumé du cannabis, no1 en Europe. Malheureusement elle est complétement isolée au sein d'un gouvernement socialiste aussi conservateur que la droite sur ce sujet.

  • Par carredas - 05/06/2012 - 17:53 - Signaler un abus Drogues etc...

    Je suis assez d'accord avec Thierry5635... croire que la dépénalisation du cannabis va supprimer les trafics, les dealers et la violence est une aimable plaisanterie. Ces jeunes gens adeptes de l'économie parallèle ne vont pas renoncer à leurs confortables revenus et passer à Pôle Emploi en remerciant Cécile Duflot, il y a de fortes chances qu'ils diversifient sérieusement leur offre auprès des consommateurs. Il faudrait dépénaliser TOUTES les drogues pour obtenir un tel résultat et ça, même Cécile Duflot ne va pas oser le proposer.

  • Par lulu la nantaise - 05/06/2012 - 18:32 - Signaler un abus provoc à deux balles

    après le jean au conseil des ministres, le shit en vente libre...en voilà un contrepied qui va bouleverser le monde politique...il serait intéressant qu'elle se prononce plutôt sur l'agression antisémite de Villeurbanne pour prendre le contrepied (réel celui-là) du gouvernement dont le silence sur cette affaire est assourdissant; il paraît que c'est "pour ne pas stigmatiser"...à gauche on n'a pas de c...ourage mais on a du vocabulaire.

  • Par sheldon - 05/06/2012 - 18:33 - Signaler un abus Objectif :abrutir les Français pour qu'ils travaillent de - en -

    C'est dans la logique de cette personne peu recommandable dont la France n' a rien à attendre

  • Par letroll - 05/06/2012 - 20:57 - Signaler un abus la fin de la prohibition c'est la fin de la rentabilité !

    il n'est pas question de légaliser le cannabis , ce serait mettre fin à une activité très lucrative et que nous serons tous amener à exercer un jour ou l'autre pour arrondir les fins de mois. on a bien vu ce que ça a donné aux USA, avec la fin de la prohibition, les profits sur l'alcool ont diminué et sont devenus la chasse gardée des grands groupes au détriment du petit commerce.

  • Par ZOEDUBATO - 05/06/2012 - 21:19 - Signaler un abus Vous avez dit : Etat irréprochable ?

    L'assistante pour le logement du chef de clan veut détruire le cerveau des jeunes par le cannabis L'assistante du chef de clan pour le défense des criminels veut supprimer toutes les lois protégant les gens honnêtes et ne présente aucune excuse quand un condamné s'évade grâce à elle Etat irréprochable avez-vous dit ?

  • Par Touffe-Tong - 05/06/2012 - 23:22 - Signaler un abus Content le Tuff !

    C'est Tuff G; qui va être content, il va enfin pouvoir s'adonner légalement à sa 2e passion avec le trollage harcelant !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€