Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 12 Novembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Catastrophique" : Florian Philippot démolit Marine Le Pen dans son livre à paraître

L'ancien bras droit de la présidente du Rassemblement national (ex-FN) revient dans son nouveau livre, "Frexit", sur son aventure commune avec Marine Le Pen, qu'il étrille sèchement au passage.

Au vitriol

Publié le
"Catastrophique" : Florian Philippot démolit Marine Le Pen dans son livre à paraître

 Crédit MARTIN BUREAU / AFP

Florian Philippot n'a visiblement pas encore enterré la hache de guerre. Dans son nouveau livre à paraître en vue des élections européennes de mai 2019, intitulé Frexit, le patron des Patriotes se livre à des révélations surprenantes sur Marine Le Pen, qu'il a côtoyée durant de longues années, rapporte Le Figaro.

Marine Le Pen n'a « jamais été très sûre de ses convictions »

Dans son livre, Florian Philippot revient notamment sur le débat d'entre-deux-tours de mai 2017, au cours duquel Marine Le Pen sombre face à Emmanuel Macron. Selon lui, la présidente du RN est alors « catastrophique, sur le fond cet plus encore sur la forme ».
« Elle ne rassure pas, elle fait peur. Sa posture ne convient pas. Son ton est décalé. Ses rictus et ses rires inquiètent. Ce soir-là, des millions de voix basculent ou se perdent pour longtemps dans l'océan de l'abstention », assure-t-il, au contraire des Bruno Bilde, Louis Aliot et Philippe Olivier (le beau-frère de Marine Le Pen), qui louent alors sa « pugnacité ».
 
Le patron des Patriotes confie également avoir été témoin de la « détresse psychologique » dont a été victime Marine Le Pen après la mise à l'écart du parti de son père, Jean-Marie, à l'été 2015. Un « vide affectif », selon lui, qui va mener celle qui « n'avait fait de la politique qu'avec lui et par lui » à se tourner vers les vieilles connaissances du parti. Aussi, Florian Philippot fustige comment Marine Le Pen, qui n'a selon lui « jamais été très sûre de ses convictions », a renoncé « à la victoire » pour assurer « quelques mandats ». Il dénonce un « renoncement » chez la patronne du RN après la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle : « Je la connais très bien. Je décèle le sens de chaque regard, de chaque moue du visage, même cachée derrière un sourire carnassier ou de circonstance. Elle avait compris : jamais elle n'accéderait à l'Élysée ».
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 15/09/2018 - 00:01 - Signaler un abus Diagnostic assez réaliste sur le débat du second tour...

    ...mais absence totale de vision sur l’avenir de Marine Le Pen et du Rassemblement National! Oui, elle a raté son second tour sur la forme! Qui n’a jamais raté un match? Mais si vous avez l’honnêteté d'écouter le fond du débat, en faisant abstraction de la forme, vous vous apercevrez que tout ce qu’elle avait annoncé, si Macron-Rothschild arrivait au pouvoir, s’est avéré exact! Pas si mauvaise que ça en prévisions économiques, Marine... Quand au Rassemblement National, dirigé par Marine Le Pen, il a connu la plus belle progression, régulière et décisive, de tous les partis de ces vingt dernières années...rien de comparable à la comète Macrouillle, en voie de désintégration violente après son entrée dans la vérité terrestre...

  • Par Lazydoc - 15/09/2018 - 00:03 - Signaler un abus D’accord avec lui

    Sur la forme comme sur le fond. Mais je ne vote pas pour lui. Étatiste non libéral. Plus social(iste) que Macron. Où se trouve le(la) vrai leader patriote? Le blanc m’attire de plus en plus!

  • Par Atlante13 - 15/09/2018 - 12:21 - Signaler un abus D'accord sur son commentaire de la prestation de MLP,

    j'avais l"impression en la voyant et l'écoutant qu'elle ne voulait pas gagner. mais perdre. Elle n'a plus le moindre intérêt, elle finira de couler le RN, et je subodore que Wauquiez le pense aussi.

  • Par philippe de commynes - 15/09/2018 - 20:00 - Signaler un abus le plus catastrophique aura encore été quand MLP a été chercher

    phillipot et a adopté sa ligne :désormais le FN lève le pied sur l'immigration et le reste, mais par contre met le paquet contre l'Europe... Alors qu'au contraire il fallait mettre le paquet sur l'immigration pour convaincre les indécis que çà valait vraiment le coup de voter FN, et lever le pied sur l'Europe, pour rassurer les craintifs : et non le FN ne va pas arriver au pouvoir pour tout casser ..., si MLP l'avait fait peut être serait elle présidente... en tous cas Le FN/RN serait beaucoup plus fort (avec au moins beaucoup plus de députés)

  • Par AZKA - 01/11/2018 - 10:26 - Signaler un abus L'immigration est défendue par les mêmes

    Qui défendent LGBT et l'antisionisme (face à peine cachée de l'antisémitisme) et sur ces deux sujets de merde, Philippot est plus que pas clair, ou plutôt malheureusement trop clair.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€