Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Catalogne : la maire de Barcelone se prononce contre une "indépendance unilatérale"

"Avant de trouver la solution définitive, ce qu'on peut faire, c'est instaurer un dialogue stable" a-t-elle indiqué ce lundi.

Sac de nœuds

Publié le
Catalogne : la maire de Barcelone se prononce contre une "indépendance unilatérale"

L'imbroglio catalan semble encore bien loin de se démêler. Lundi, la maire de Barcelone Ada Colau a appelé les dirigeants séparatistes de Catalogne à renoncer à une déclaration unilatérale d'indépendance, évoquant une situation d'incertitude "mauvaise pour tout le monde". "Avant de trouver la solution définitive, ce qu'on peut faire, c'est instaurer un dialogue stable, et pour cela, il faut renoncer à la déclaration unilatérale une fois pour toutes et de l'autre côté, il faut mettre fin aux mesures de mise sous tutelle que le gouvernement central a déjà prises en Catalogne", a-t-elle déclaré à la chaîne La Sexta.

"L'escalade de tension de ces derniers temps s'est vue dans la tension sociale mais il y a aussi la question économique, car évidemment ici beaucoup de choses sont en jeu" a-t-elle ajouté. Personne ne doit le vivre comme une défaite, ou croire qu'il a trop cédé face à l'autre. Les dirigeants qui seront capables de faire cela, je crois qu'ils seront primés, félicités et reconnus par l'ensemble des citoyens".

Par ailleurs, dans une lettre au Premier ministre Mariano Rajoy, Carles Puigdemont, président de la région catalane a proposé un dialogue avec Madrid… mais sans clarifier ses propos sur l'indépendance, selon un ministre espagnol. Et dans la journée,  le parquet a requis le placement en détention provisoire de Josep Lluis Trapero, chef de la police catalane,  dans le cadre d'une enquête pour "sédition" menée à Madrid.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 16/10/2017 - 23:17 - Signaler un abus Comme pour Le Brexit...

    les Catalans ont intérêt à faire durer le statut quo, qui leur est favorable: Leur position victimaire, lors du référendum avorté, conforte et augmente le nombre de leurs électeurs et soutiens. Le pouvoir espagnol n' a d'autre solution que de taper du poing sur la table, afin de forcer les Catalans à se décider. Mais les dirigeants Catalans, qui ont deux points d'avance, jouent la montre et bottent en touche...

  • Par Helveticosuisse - 17/10/2017 - 06:06 - Signaler un abus Le vent tourne.

    Le vent tourne, Colau et Mas ancien président de la Généralité ne sont plus pressés de devenir indépendants. Il y a plusieurs raisons; l'éventualité de l'éviction de l'alcaldesse suite à la mise sous tutelle imminentes,les poursuites judiciaires pour sédition et de plus la fuite des sièges sociaux qui hier soir se montait à plus de 500, toutes entreprises confondues.

  • Par Marie-E - 17/10/2017 - 13:28 - Signaler un abus les Catalans

    aiment les gauchistes. Ils ont hurlé après les touristes, ils préfèrent les migrants. Pour le moment, résultat du référendum dont les électeurs n'avaient pas compris les rééls enjeux : l'UE ne reconnaîtra pas la Catalogne (donc pas d'aides), des banques ont déjà émigré vers d'autres cieux dont Valencia, d'autres entreprises vont suivre.... ils vont finir par se retrouver sans rien surtout que beaucoup maintenant regrettent leur vote, le vote pour le oui étant uniquement pour désavouer Madrid. Atterrissez et profitez de l'autonomie en demandant encore plus d'aménagements, ce sera plus intelligent.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€