Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le Canadien Benjamin Smith prend la tête d'Air France

C'est quasiment officiel, et déjà la polémique enfle.

Air France One

Publié le
Le Canadien Benjamin Smith prend la tête d'Air France

 Crédit JOEL SAGET / AFP

Depuis le départ de Jean-Marc Janaillac le 4 mai dernier, Air France était sans patron. Benjamin Smith devrait prendre la direction de Air-France KLM, même si la présidence non-exécutive devrait continuer d'être assurée par Anne-Marie Couderc, qui était la patronne intérimaire de l'entreprise franco-néerlandaise. 

Benjamin Smith est un ancien directeur d'Air Canada, et plus particulièrement d'Air Tango, la flotte low-cost d'Air Canada. Bruno Le Maire a validé l'homme, mais ce n'est pas le cas des syndicats qui s'inquiète du parachutage d'un homme sans vision affirmée, sans connaissance réelle des problèmes et potentiellement en charge de la mise en place d'un agenda allant à l'encontre des intérêts du personnel. D'autres se demandent pourquoi l'entreprise n'a pas choisi un patron français. Enfin, la rémunération du patron fait polémique : 3,3 milliards selon Libération.

Trois fois plus que le patron précédent. 

"Ben" Smith devra reprendre une entreprise en piteux état et avec un contexte social explosif. Une action sociale est prévue pour la rentrée, et le défi que représente la concurrence low-cost et du Golfe reste un défi de taille pour le nouveau venu.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Patrickjeanalbert - 16/08/2018 - 23:00 - Signaler un abus inattention

    Il serait bien de relire les textes avant de les publier .3,3 milliards c'est beaucoup !

  • Par vangog - 17/08/2018 - 00:06 - Signaler un abus « Ne m’appelez plus jamais Air-France! »

    Air-France était le fleuron de la Nation française, avant...bien avant que cette entreprise ne soit dépecée par les syndicats gauchistes, alliés aux différents gouvernements réactionnaires de droite et gauche archaïque, et que le coup de grâce ne lui soit asséné par l’état macroniste-mondialiste... Ces cretins ont été incapables de trouver un candidat français, ou même européen, pour gérer notre eux-compagnie nationale, payée et subventionnée par le con-tribuable Français depuis de son lustres. On peut se demander si les collabos-macronistes ne souhaitent pas secrètement le rachat de cette compagnie par les compagnies d’Amérique du Nord (Delta Airlines est en embuscade). Et ce patron canadien, dont la rémunération est le triple du précédent, est probablement celui qui réalisera cette fusion chère à Macrouille le collabo islamiste...Après Alstom et les autres...

  • Par Poussard Gérard - 17/08/2018 - 08:25 - Signaler un abus Ces syndicats oeuvrent pour la mort

    De la compagnie...ils sont nuisibles ce fut le cas avec les chantiers navals de la sncm la sncf.etc...et ils ont eu la peau de Janaillac. Alors stop...sauvons air France et virons ceux qui veulent sa mort

  • Par l'enclume - 17/08/2018 - 09:31 - Signaler un abus Tout fout le quand mon bon prince, tous de dangereux rêveurs.

    vangog - 17/08/2018 - 00:06 - Comme les franchouillards oublient l'essentiel, à moins que je sois stupide ou illettré. Il me semble que l'entreprise s'appelle "Air France - KLM", ne pas oublier les 3 dernières lettres, car se sont elles qui assurent la respectabilité de l'entreprise.

  • Par tubixray - 17/08/2018 - 12:58 - Signaler un abus SNPL

    Ce "syndicat " est nuisible à l'entreprise comme à l'image de la France depuis trois décennies ..... M. Smith aura t'il les moyens de remettre ces pilotes arrogants à leur place = dans le cockpit et non pas dans les médias ou au CA d'une entreprise dont ils ne sont que les salariés ?

  • Par GP13 - 18/08/2018 - 10:59 - Signaler un abus La logique de la mondialisation

    Air France n'est plus une entreprise française. L'Etat français encore actionnaire cherche à vendre sa participation. La nomination d'un patron non français vient confirmer la posture mondialiste du gouvernement. Cela ne devrait surprendre personne. La France est à vendre et le démantèlement de son industrie apparait nécessaire pour qu'elle soit affaiblie au point de n'avoir d'autre issue que dans une Europe fédérale.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€