Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 21 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Cambriolages : démantèlement d'un réseau serbe qui exploitait des mineurs

De jeunes expertes en cambriolage étaient achetées à leur famille dans les pays de l'Est pour voler en France.

Gros coup

Publié le

Suspectées de diriger un vaste "réseau criminel", huit personnes, essentiellement d'origine ou de nationalité serbe, ont été écrouées et deux autres placées en garde à vue. Elles feraient partie d'un réseau qui utilisait les services de mineurs mener des vols, réseau qui serait impliqué dans pas moins de "centaines de cambriolages" en France et en Europe.

Au moins 14 000 euros en liquide ont été saisis par les gendarmes de Lille dans des caches parfois très bien dissimulées. De jeunes expertes en cambriolage étaient achetées à leur famille dans les pays de l'Est pour voler en France.

Elles étaient achetées par un clan criminel dans le milieu tsigane, puis transférées vers la France pour y dévaliser des résidences principales. Le Figaro rapporte la cas de "Pamela N., une Serbe née il y a 21 ans à Cologne, a reconnu devant les enquêteurs ainsi avoir été vendue par son père, contre une somme frisant les 65.000 euros, à un «patriarche» qui faisait appel à son expertise dans les vols par effraction."

Les suspects ont été arrêtés en France sur commission rogatoire d'un juge de Créteil qui avait confié l'enquête à la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne. L'investigation était partie d'un cambriolage en 2011 en région parisienne, dans lequel une jeune mineure a été mise en cause.

La police a suivi la piste du présumé réseau lors d'une enquête de huit mois. Elle a permis de comprendre que des mineurs étaient acheminés d'Europe de l'Est --particulièrement de Serbie où ils appartenaient à la communauté tzigane-- en France.

Ils étaient "hébergés dans des camps de fortune ou des squats" et "entraînés à cambrioler en équipes par effraction" dans des pavillons ou appartements par exemple. Des "objectifs" leur étaient "ensuite assignés", dont celui de "ramener 20 grammes d'or par jour" en bijoux ou montres.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Karamba - 29/09/2012 - 18:23 - Signaler un abus Evidence

    Nul ne sera surpris de voir quel genre de réseaux criminels aura fructifié sur les accords de Schengen. Qu'on en tire les leçons voulues. En revanche il conviendrait d'établir la vraie complicité des associations prétendues humanistes (plus anarchistes à mon sens) qui apportent des facilités et une protection à ces délinquants, le tout subventionnées avec l'argent du contribuable.

  • Par Yvan - 29/09/2012 - 18:37 - Signaler un abus Ce qui est scandaleux

    Je parle d'une expérience récente malheureuse qui correspond à la situation évoquée mais le gagnant est aussi l'Etat, via la TVA sur les matériels de sécurité, sur la restauration des objets détériorés, sur le coût des assurances, etc...Cyniquement, on oublie un peu vite que tous ces vols font travailler des entreprises, alors .... Le seul perdant est la victime. C'est pourquoi il être intransigeant et sanctionner sévèrement les auteurs en les faisant prendre en charge dans les prisons leurs subsistances, y compris "l'hébergement", comme dans certains pays, et enfin maîtriser nos frontières

  • Par kettle - 29/09/2012 - 20:37 - Signaler un abus "achetées à leur famille"

    Faux. C'est juste un mecanisme de defense bien connu mis en place par les gangs: "Si ca tourne mal vous n'aurez qu'a dire que l'on vous forcait - vous serez alors vite liberé".

  • Par Gégé Foufou - 30/09/2012 - 07:25 - Signaler un abus Des métiers

    Ouverts aux roms et tziganes, bandits détrousseurs Que fait on? rien Ma maison a été cambriolée il y a un an, le pire c'est qu'une bague sans grande valeur marchande est partie elle venait de l'arrière grand mère de mon épouse, elle ne s'en remet pas. Ces gens là sont des salopards. Pas de pitié

  • Par Jean-Francois Morf - 30/09/2012 - 10:51 - Signaler un abus Vous avez dit serbe? comme c'est étonnant...

    En Suisse, dans le Blick, il y a tous les jours des récits de crimes d'honneur non élucidés, de viols, de vols, d'assassinats: vous n'imaginez pas comme il s'agit souvent de serbes, de croates, de kosovars, bref, de yougoslaves... Il faut rappeler que la Banque Nationale Suisse avait inflaté son taux Lombard de 4 à 12% de 1987 à 1991, ruinant tous les yougoslaves qui avaient emprunté aux banques suisses. Le conseil fédéral avait eu ensuite tellement mauvaise conscience de ne pas avoir viré Markus Lüsser (dictateur de la BNS) qu'il avait accepté des milliers de réfugiés yougoslaves ruinés en Suisse...

  • Par Ravidelacreche - 30/09/2012 - 12:34 - Signaler un abus enquête de huit mois

    Elle a permis de comprendre que des mineurs étaient acheminés d'Europe de l'Est --particulièrement de Serbie où ils appartenaient à la communauté tzigane-- en France. Ils vont trop vite ! :o))

  • Par AntiDemago - 30/09/2012 - 15:27 - Signaler un abus GLOUP'S

    Vaste réseau: 8 personnes, ce qui fait 0,08 par département (non compris les Dom et le Tom !!!) Prix unitaire d'achat d'une "experte es cambriole": 65 000 euros ! Soit un investissement de 65x8 = 520 000 euros. Saisie: 14000 euros (hypers planqués) Y sont fous ces Serbes; mieux vaut faire CE EDF, racket légal à coups de millions d'euros. Pas prêts d'être au CAC 40 le patriarche. 8 mois d'enquête, des dizaines de flics fins limiers sur le coup, des magistrats de Créteil à Lille, rien que ça............pour un pipi de chat ! Et Sékiki paye ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€