Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 27 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Calais : la préfecture veut faire évacuer la moitié des migrants qui occupent la "jungle"

"Plus personne ne doit vivre dans la partie sud du camp (...), tout le monde doit quitter cette partie-là", a déclaré la préfète du Pas-de-Calais.

Situation critique

Publié le
Calais : la préfecture veut faire évacuer la moitié des migrants qui occupent la "jungle"

Environ 4000 migrants occupent aujourd'hui la "jungle" de Calais.  Crédit Reuters

La préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio a estimé ce vendredi qu'il était temps de "passer à une autre étape" dans la gestion de la "jungle" de Calais, ce camp de migrants dont la situation devient chaque jour un peu plus critique.

Fabienne Buccio a exprimé sa volonté de faire évacuer "à peu près la moitié de la jungle", et notamment la partie sud de ce camp, soit entre 800 et 1000 personnes sur un total approximatif de 4000 migrants.

"Plus personne ne doit vivre sur [la] partie sud du camp (...), tout le monde doit quitter cette partie-là", a-t-elle ajouté. 

Estimant que "plus aucun migrant" ne devait dormir dehors à Calais, la préfecture a fait installer en décembre et janvier 125 conteneurs pouvant abriter un total de 1 500 personnes pendant la nuit.

Les 3 700 (selon la préfecture) à 5 000 migrants (selon certaines associations) qui se trouvent actuellement à Calais sont en majorité des candidats à l'asile au Royaume-Uni, qui veulent rejoindre clandestinement l'Angleterre.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jean-Benoist - 12/02/2016 - 16:32 - Signaler un abus Oui les

    évacuer en les renvoyant dans leur pays pour la paix , la sérénité, des calaisiens et l'image et l'avenir économique du nord.. Alors que disent Bertrand et Bouchart?

  • Par Fran6 - 12/02/2016 - 17:53 - Signaler un abus elle a raison

    qu'on les envoie en Angleterre!

  • Par vangog - 12/02/2016 - 18:26 - Signaler un abus Il aurait été plus intelligent de les empêcher de bivouaquer...

    Plutôt que donner aux forces de Police la consigne de ne jamais intervenir dans cette nouvelle zone de non-droit, ils auraient mieux fait de filtrer les entrées! Maintenant, les gauchistes au pouvoir seront obligés de le faire, en plus de trouver une place pour les clandestins...pas chez nous, en tout cas!

  • Par ISABLEUE - 13/02/2016 - 11:25 - Signaler un abus mETZ

    il paraîtrait qu'un certain nombre serait attendu à Metz...

  • Par zouk - 13/02/2016 - 11:38 - Signaler un abus Calais, la jungle

    Nous ne pouvons que faire semblant, la clé du problème est en Grande Bretagne, bien décidée, à nous laisser nous en débrouiller. Pourquoi les Britanniques font-ils partie de l'UE? Pour, ce qui est peu connu le bénéfice de la PAC, déterminant pour leurs grandes exploitations, ainsi que les débouchés pour leurs industries exportatrices. Allons nous tolérer encore longtemps cet égoïsme, millénaire: regardez l'histoire.

  • Par langue de pivert - 13/02/2016 - 12:25 - Signaler un abus ckikicommande ?

    La préfète n'a rien à vouloir sinon répondre au téléphone et dire "oui chef" comme depuis des mois ou rendre sa casquette ! ☺ La preuve ? Elle veut mais "y" sont toujours là ! ☺

  • Par Djib - 13/02/2016 - 14:14 - Signaler un abus @Isableue

    Exact. Le maire socialo "Gros ...." (le bien nommé si l'on complète les pointillés) s'est immédiatement porté volontaire pour accueillir des "migrants", selon la terminologie de la novlangue. En revanche, il est impuissant à faire appliquer la promesse de faire venir à Metz l'INSEE, mesure destinée à compenser les fermetures de sites militaires. Toute la socialie se couche devant les caprices de ces bons et loyaux serviteurs de l'idéologie dominante, qui affirment sans vergogne que pour branler des statistiques derrière un écran d'ordinateur, il faut être à Paris.

  • Par Deudeuche - 13/02/2016 - 15:02 - Signaler un abus Pis-que-mal l'a pris

    à prompte résolution!

  • Par Outre-Vosges - 13/02/2016 - 16:44 - Signaler un abus La préfecture se contente de grommeler en sommeillant

    Les Calaisiens ne sont pas si mécontents de la situation puisqu’aux dernières élections régionales ils ont voté UMPS à plus de 55 % tandis que dans leur ensemble les électeurs de la grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie se sont prononcés à près de 58 % pour Xavier Bertrand, chef de l’Opposition de Sa Majesté. Le FN l’aurait-il emporté, à voir son inaction actuelle je me demande si le gouvernement n’aurait pas été conforté dans sa léthargie.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€