Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 29 Mai 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Cachemire : l'Inde a frappé le Pakistan

New Delhi a riposté jeudi à l’attaque "terroriste" d’une de ses bases militaires au Cachemire.

Vengeance

Publié le
Cachemire : l'Inde a frappé le Pakistan

Jeudi, l'Inde a conduit "des frappes chirurgicales" le long de la frontière de facto avec le Pakistan au Cachemire, revendiqué par les deux puissances nucléaires, Islamabad dénonçant "une agression" qui a coûté la vie à au moins deux de ses soldats. Cette opération militaire intervient une dizaine de jours après l'attaque d'une base indienne au Cachemire où 18 soldats avaient trouvé la mort, la plus meurtrière dans la région depuis plus d'une décennie.

Echanges de coups de feu entre 2h30 et 8h du matin 

"L'armée indienne a mené des frappes chirurgicales la nuit dernière" contre des "repaires de terroristes", a déclaré le lieutenant-général Ranbir Singh, directeur général des opérations militaires, lors d'une conférence de presse à New Delhi.

Une description qui a aussitôt qualifiée de "falsifiée et fabriquée de toutes pièces" par le Pakistan. Ce dernier a  dénoncé des "tirs transfrontaliers déclenchés par l'Inde" de manière "spontanée" au-dessus de la ligne de contrôle. Son armée a fait état d'échanges de feu entre 2 h 30 et 8 h du matin, qui ont coûté la vie à deux de ses soldats et ont blessé neuf autres. Le premier ministre Nawar Sharif a condamné une "agression évidente" de l'Inde.

L'Inde n'a pas précisé la nature de ses raids, qui ont fait d'après elle "un nombre significatif de victimes". Des groupes rebelles basés au Pakistan avaient l'intention de pénétrer clandestinement en Inde en traversant la ligne de contrôle entre les deux frères ennemis, et ce dans le but d'y perpétrer des attaques dans la région du Cachemire et des métropoles indiennes, a affirmé l'armée indienne. Selon un responsable gouvernemental indien joint par l'AFP, des commandos héliportés ont frappé sept cibles en territoire contrôlé par le Pakistan. "Les opérations ont commencé peu après minuit et se sont terminées au petit matin. Elles ont été menées dans une bande de deux-trois kilomètres au-delà de la ligne de contrôle", a-t-il déclaré sous couvert d'anonymat.

Par peur de représailles, l'Inde a décidé d'évacuer ce vendredi des villages frontaliers du Pakistan. 

Frères ennemis 

L'Inde accuse aussi son frère ennemi de soutenir en sous-main les infiltrations et la rébellion armée dans la partie du Cachemire contrôlée par New Delhi. Affirmations qu'Islamabad a toujours démenties.

Depuis une dizaine de jours, New Delhi est également à l'offensive sur le plan diplomatique pour tenter d'isoler Islamabad sur la scène internationale. En effet, le pays s'est ainsi retirée d'un sommet régional qui doit se tenir le mois prochain dans la capitale pakistanaise, entraînant à sa suite le Bangladesh, l'Afghanistan et le Bhoutan.

L'Inde et le Pakistan revendiquent tous deux la région himalayenne du Cachemire depuis la partition de 1947. Des dizaines de milliers de personnes, en grande majorité des civils, ont perdu la vie dans ce conflit.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Marie-E - 01/10/2016 - 16:56 - Signaler un abus et oui

    c'est le bazar depuis la partition mais celle ci n'intéresse pas les ravis de la cause...palestinienne qui en 1947 n'existait pas puisque la Palestine devait être partagée en 2 états, un juif et un arabe mais que les pays arabes l'ont refusé. Qu'y a t il de commun ? les britanniques, une partition avec pour l'un des arabes, et pour l'autre des musulmans, des déplacements de populations,.... mais il n'y a qu'un UNWRA (pour les réfugiés dans les pays arabes), une expulsion des juifs de presque tous les pays arabes ou musulmans (pas d'UnWRA, pas de manifs,....) et surtout une solide alliance entre l'Inde et Israël. En Inde la minorité musulmane dans le Rajasthan a une ville et conservé ses coutumes; au Pakistan pour les minorités hindoue et chrétienne, ce n'est pas la joie. En Israël la minorité arabe est de 20% et a des droits égaux (mon dentiste est arabe, il est très content de vivre là); dans les territoires de l'Autorité Palestinienne, Abbas affirme qu'il ne devra rester aucun juif (comme d'hab et comme à Gaza) Exactement la même situation provoquée par la couardise des anciens mandataires et les soi disant organisations internationales vendues ...au roi pétrole

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€