Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 05 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bruno Le Maire : "C'était une erreur de réduire le nombre de policiers entre 2007 et 2012"

L'actualité de la matinée était dominée par les manifestations des policiers.

Les réactions de la matinée

Publié le
Bruno Le Maire : "C'était une erreur de réduire le nombre de policiers entre 2007 et 2012"

Bruno Le Maire : "Je reconnais que ça a été une erreur de réduire le nombre de policiers et le nombre de gendarmes entre 2007 et 2012" explique le député le député sur BFMTV. "Je comprends qu'ils puissent manifester", ajoute-t-il. "Il y a un ras-le-bol qui s'exprime, les conditions matérielles qui sont indécentes, un code de procédure pénale trop complexe..." Il promet par ailleurs l'emploi de "6.000 policiers et gendarmes" supplémentaires, s'il est élu, "pour faire le travail administratif que font aujourd'hui les policiers".

A LIRE AUSSI - Etat (psychologique) d’urgence : l'Etat est-il capable de sauver les derniers lambeaux de sa légitimité face à la colère des combattants abandonnés sur le front des fractures françaises ?

David Rachline : "Évidemment que je soutiens ces policiers qui sont dans un état de détresse absolue. Les policiers ne sont pas soutenus par leur hiérarchie, ils sont insultés par la CGT, brutalisés par ceux qu'on appelle les antifa" affirme le sénateur frontiste sur Europe 1. "Il faut que le gouvernement prenne conscience qu'il y a un vrai problème, qu'on ne peut pas les laisser en sous-effectif, avec un laxisme judiciaire insupportable."

Bernard Accoyer : "le gouvernement se joint à ceux qui critiquent les policiers quand il y a un incident" critique le député LR de Haute-Savoie, sur le plateau de l'Opinion. "Nous avons besoin d’un plan de recrutement, de formations et de dispositions pour accompagner les policiers."

A LIRE AUSSI - Manif de policiers : un palier supplémentaire dans l’exaspération et vers des policiers-vengeurs comme à la fin des années 1970 ?

Christian Eckert : "Je souhaite voir François Hollande se représenter" affirme le secrétaire d'Etat chargé du budget sur Radio Classique, "pas choqué" par les critiques des ministres sur le livre polémique. "Tout le débat est de savoir si un président doit rester dans sa tour d'ivoire ou s'il peut se confier aux journalistes" a-t-il même justifié. 

Gérard Collomb : "On a reproché à Macron de n'avoir pas d'idées, maintenant il donne des analyses importantes" souligne le maire de Lyon sur France Inter. "Sa ligne se dessine. Aujourd'hui 90 000 personnes suivent son mouvement, qui dit mieux ? (…) Je soutiens Macron, car j'ai vu qu'il y a des failles dans la façon dont la France est gouvernée par François Hollande."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 19/10/2016 - 12:06 - Signaler un abus Si c'était les militants qui

    votaient pour la primaire BLM hésiterait à mettre de l'huile sur le feu. Oui, ça a été une grave erreur de NS de réduire le nombre de policiers, sans oublier les 54 000 militaires. Quand on doit réduire des effectifs, la logique voudrait que ce soit ceux des bureaux et non les gens de terrain et quelque soit les ministères ou chez les fonctionnaires territoriaux, bien que souvent dans les espaces verts, on voit une dizaine de jardiniers sur quelques mètres carrés et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Pour revenir à BLM, l'ennemi est Hollande, car quand l'assiette LR sera cassée, il sera difficile de recoller les bouts et elle ne servira plus que pour décorer.

  • Par Lafayette 68 - 19/10/2016 - 13:17 - Signaler un abus Brave Bruno

    Chemise ouverte , vieux jeune . Sarko a fait x erreurs on le sait mais c'est Hollande et la gauche qu'il faut attaquer au lieu de se repentir ou d'attaquer les siens !

  • Par J'accuse - 19/10/2016 - 13:40 - Signaler un abus La "primaire" tue tous les candidats LR

    L'erreur -stratégique- est cette "primaire", où les rivaux se tapent dessus en considérant que celui qui la gagne sera forcément président. Ils lancent de temps à autre des piques sur le corbillard (le cadavre de Hollande) ou sur le SMUR (le PS dans le coma) en oubliant Le Pen, persuadés qu'ils sont de gagner contre elle. Mais les questions sécuritaires, identitaires et souverainistes -ou elle est au-dessus de tous sans rien avoir à faire ou à dire- prennent le pas sur le chômage et les impôts, sujets sur lesquelles personne n'est crédible, et qui ne sont donc pas discriminants.

  • Par ISABLEUE - 19/10/2016 - 14:12 - Signaler un abus parce qu'entre 2007 et 2012 il n'y a pas autant de B... l

    grâce à qui ?? aux laxistes de tout poil. Erreur de jugement de Sarkozy ? oui sûrement. Il y a eu la crise en 2008. Mais que le gouvernement actuel ne l'a-t-il pas fait ??? non on préfère embaucher dans les bureaux, comme dit Assougoudrel.

  • Par jurgio - 19/10/2016 - 14:21 - Signaler un abus Oui, mais ça, c'était avant !

    La délinquance avait fortement diminué. Une impéritie des socialistes a fait déferler des problèmes de violence un peu partout. Le gouvernement actuel, après un laxisme et un favoritisme idéologiques (l'homme est bon, par nature, sans doute !) a été contraint de rétablir un peu d'autorité. Mais est-elle suffisante pour colmater aujourd'hui des fuites de toutes parts ?

  • Par l'enclume - 19/10/2016 - 15:53 - Signaler un abus Mais quel con, ce mec

    Ce que les thuriféraires ne veulent pas comprendre : Sarkozy avait instauré les heures supplémentaire, ce qui signifiait, l'équivalent temps plein de 8 à 9.000 personnes. Dès l'arrivée du "ravi de la crèche", il a supprimé les heures sup. Résultat : manque à gagner pour la majorité des policiers et suppression immédiate des 8 à 9.000 postes. quant on n'est pas trop fainéant et que l'on veuille s'informer, ces données sont facilement trouvables.

  • Par arcole 34 - 19/10/2016 - 16:07 - Signaler un abus @l'enclume - 19/10/2016 - 15:53

    Mais non vous n'avez pas compris que ce type est handicapé par son intelligence voyons .

  • Par Anouman - 19/10/2016 - 16:16 - Signaler un abus Heures sup

    Si je comprends bien Sarko a supprimé des postes mais les a remplacés par des heures supplémentaires payées plus cher? Ca c'est de la stratégie...

  • Par Vincennes - 19/10/2016 - 18:29 - Signaler un abus "mon intelligence est mon handicap" ou quelque chose comme ça

    j'ajoute : et sa connerie, qu'en pense t'il ? Je lui conseille de lire l'article du FIGARO qui révèle les chiffres de la COUR des COMPTES comme quoi, SEULS "390 postes réels de policiers/gendarmes ont été réalisés pour la période 2012/2015"........très très peu relayé dans les médias et les émissions "C dans l'air" C à vous" qui préfèrent répéter les conneries de LEMAIRE !!! D.MIGAUD précisant que les "emplois inscrits/programmés dans les dépenses de l'état ne sont pas des emplois exécutés!!!! on nous enfume depuis 4 ans 1/2 dans ce genre d'émission avec des COHEN/CAYROL et la clique du Monde + celle de l'Obs + la cousine d'Hollande + Barbier etc

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€