Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Brexit : Theresa May subit un "humiliant" revers au Parlement

Les députés britanniques ont adopté un amendement leur accordant un droit de veto sur l'accord final conclu avec l'Union européenne.

Knock out

Publié le
Brexit : Theresa May subit un "humiliant" revers au Parlement

Voilà qui risque de complexifier encore un peu plus les négociations sur le Brexit. A quatre voix près, la première ministre britannique Theresa May a perdu mercredi un vote crucial sur le Brexit au Parlement. Le vote portait sur un amendement prévoyant que tout accord final conclu avec l’Union européenne soit ratifié par un vote contraignant de Westminster, une sorte de droit de veto. Après plusieurs heures de débat et malgré d’intenses négociations, le couperet est tombé : 309 voix contre 305, avec l'aide de onze députés “tories rebelles" qui ont refusé de suivre la ligne de leur parti.

Selon The Guardian, c’est “une défaite humiliante” pour Teresa May, qui arrive affaiblie au Conseil européen des 14 et 15 décembre. C’est en effet lors de ce sommet que Bruxelles doit décider de passer à la deuxième phase des discussions sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union, portant sur les futures relations commerciales entre Londres et l’UE. Même son de cloche son pour Jeremy Corbyn, le patron du Labour, qui estime que le vote représente "une humiliante perte d’autorité pour le gouvernement".
 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 14/12/2017 - 08:59 - Signaler un abus Deux remarques sur les politiques anglais,

    Premièrement, ils ont encore un peu d'amour propre et de fierté, quand ils se font ramasser, ils ressentent l'humiliation. En France, ce serait plutôt le contraire, et tant que la soupe est bonne... Deuxièmement, ils sont moins cons que les nôtres, et même s'ils doivent suivre les consignes du parti, ils se ménagent la possibilité à terme de revoir leur décision. En France, ils votent, avec ou sans état d'âme, et se débarrassent du problème. Responsables , oui, coup

  • Par vangog - 14/12/2017 - 10:10 - Signaler un abus Voilà une vraie démocratie!

    Bien loin de la France macrono-Rothschildienne et bobo-gauchiste...

  • Par J'accuse - 14/12/2017 - 13:54 - Signaler un abus Les députés s'auto-accordent des droits !

    Hé non, vangog, non seulement ce n'est pas la démocratie, mais c'en est même le contraire: seul le peuple peut accorder un droit supplémentaire au Parlement. Comme on sait que les élus sont majoritairement anti-Brexit, on comprend pourquoi ils confisquent la parole au peuple qui a voté pour la sortie.

  • Par jurgio - 14/12/2017 - 15:00 - Signaler un abus Les Britanniques n'ont toujours pas lâché

    les avantages d'être européens. S'ils revenaient, ce serait encore plus forts et plus avides.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€