Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Brexit : "si le Royaume-Uni sort de l'Europe, l'Ecosse sort du Royaume-Uni" prévient Tony Blair

L'ancien Premier ministre britannique était invité sur Europe 1 pour évoquer une éventuelle sortie de son pays de l'Union européenne.

Risque

Publié le
Brexit : "si le Royaume-Uni sort de l'Europe, l'Ecosse sort du Royaume-Uni" prévient Tony Blair

Tony Blair est "inquiet." L'ancien Premier ministre travailliste a répondu aux questions d'Europe 1, ce mardi matin, notamment sur le fameux Brexit qui plane au-dessus de l'Union européenne. Le Royaume-Uni va-t-il rester dans l'UE ? "J'espère que oui, je pense que oui mais c'est difficile car il y aura un référendum dans les prochains mois" a prévenu Tony Blair. "Mais il y a de grandes raisons stratégiques, économiques pour rester dans l'UE." Il promet d'ailleurs de faire campagne pour le maintien dans l'UE, notamment avec un argumentaire très sensible outre-manche : "si la Royaume-Uni sort de l'Europe, l'Ecosse sort du Royaume-Uni" prévient-il, rappelant ainsi le grand attachement des Ecossais à l'Union européenne et le référendum pour l'indépendance raté de peu.

"La sortie serait extrêmement grave pour la Grande-Bretagne."

Il soutient implicitement les demandes de David Cameron. "C'est aussi une opportunité pour l'Europe de faire des réformes" avance-t-il. Mais comme l'actuel Premier ministre, il est peu enclin à lâcher du lest, notamment en ce qui concerne l'accueil des migrants, bloqués à Calais. "Il faut faire notre contribution mais il faut comprendre aussi les soucis de la Grande-Bretagne et c'est politiquement impossible pour David Cameron d'acceuillir tout le monde. Il faut un plan stratégique de l'Europe pour régler ces questions" affirme-t-il. "Si on ferme les frontières, ça fait preuve de cruauté, si nous les ouvrons, nous créons un appel d'air. C'est très difficile à gérer". Selon lui, la "racine du mal", c'est "la question en Syrie. Il faut trouver une solution."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 26/01/2016 - 11:03 - Signaler un abus Celui qui a introduit deux millions et demi de musulmans en GB

    se demande, benoîtement, pourquoi les Anglais ont envie de sortir de l'UE? Mais pauvre Blair, les Anglais n'ont tout simplement pas envie de vivre la chienlit de Calais. Ils savent qu'ils peuvent continuer à commercer avec l'UE, développer leur système financier, tout en conservant leur contrôle sur leur monnaie. Ils voient les horreurs pondues par la commission, la montée de la censure et les injonctions liberticides de la CEDH. Perte des Libertés, immigrationnisme imbécile, obligation de payer pour les canards boiteux socialistes...rien ne les incite à rester dans ce machin qui prend l'eau de toute part!

  • Par Deudeuche - 26/01/2016 - 15:56 - Signaler un abus Que la gueule les Ecossais

    allez on remet ça sur la table, encore un référendum après le référendum.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€