Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 24 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Brexit : à Bruxelles, Cameron durcit le ton dans les négociations

"Nous avons fait des progrès aujourd'hui, ce n'est pas suffisant, ça va être difficile", a déclaré le Premier ministre britannique ce vendredi.

Faire monter les enchères

Publié le
Brexit : à Bruxelles, Cameron durcit le ton dans les négociations

David Cameron a fait la promesse aux britanniques d'organiser un référendum avant 2017.

Au terme d'un déjeuner de travail organisé ce vendredi avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, David Cameron s'est exprimé devant les caméras de la chaîne Sky News sur les négociations entre son pays et l'EU, qui visent à éviter un "Brexit".

Selon le Premier ministre britannique, les efforts entrepris par l'Union européenne ne sont "pas suffisants", à mesure que le référendum sur la sortie ou le maintien du Royaume-Uni dans l'UE approche. "Nous avons fait des progrès aujourd'hui, ce n'est pas suffisant, ça va être difficile (…) Si l'accord est bon, je le prendrai, s'il ne l'est pas, je ne le prendrai pas", a-t-il simplement déclaré, après avoir toutefois estimé cette semaine que les solutions proposées par Bruxelles sur la question de l'immigration étaient "intéressantes".

David Cameron a fait la promesse aux britanniques d'organiser un référendum avant fin 2017, et exige désormais des autres pays de l'UE des réformes dans quatre secteurs, dont la plus polémique est de stopper l'immigration intra-européenne, surtout dans les pays de l'est.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 30/01/2016 - 10:43 - Signaler un abus Ça, c'est un type qui sait négocier, Cameron!

    Pas comme notre clique d'étrangers à la France, qui ne prônent qu'ouverture des frontières grande-ouvertes, laxisme judiciaire et dhimmitude repentante...Il est capable de faire prendre conscience aux europeistes de l'absurdité et du danger de leur politique immigrationniste...mais ne rêvons pas! Car ils sont tombés dans la soumission, quand ils étaient petits, les Merkel, Junker, Flamby, Tusk, Schultz, et ils nous préparent activement le grand choc de civilisation avec l'islam...

  • Par D'AMATO - 30/01/2016 - 12:39 - Signaler un abus Et si on larguait les amarres de ce côté-ci....... ?

    .....La "collision" avec l'Amerique serait inevitable!

  • Par Anguerrand - 30/01/2016 - 16:21 - Signaler un abus Le Brexit n'est pas favorable économiquement parlant

    Il aurait au moins un avantage c'est l'on pourrait légalement l'eut envoyer ,les immigrés de Calais et environ chez eux, à charge pour eux de s'en débrouiller. "

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€