Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 31 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Brésil : "Je ne démissionnerai sous aucun prétexte", martèle Dilma Rousseff

La présidente brésilienne est notamment accusée par l'opposition d'avoir manipulé les comptes publics pour assurer sa réélection en 2014.

Crise politique

Publié le
Brésil : "Je ne démissionnerai sous aucun prétexte", martèle Dilma Rousseff

"Je ne démissionnerai sous aucun prétexte. Je n'ai commis aucun crime justifiant l'interruption de mon mandat", a-t-elle déclaré devant la Cour suprême.  Crédit Reuters

Visée par une procédure de destitution qu'elle assimile à un coup d'état, la présidente brésilienne a assuré mardi 22 mars qu'elle ne démissionnera pas, malgré une forte opposition parlementaire.

Dans le contexte de la crise politique actuelle provoquée par un scandale de corruption de grande ampleur, Dilma Rousseff a déclaré devant plusieurs juristes : "Je ne démissionnerai sous aucun prétexte.

Je n'ai commis aucun crime justifiant l'interruption de mon mandat", avant d'appeler la Cour suprême à faire preuve d'impartialité. 

La présidente brésilienne est notamment accusée par l'opposition d'avoir manipulé les comptes publics pour assurer sa réélection en 2014. Dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Petrobras, des écoutes téléphoniques ont récemment engendré la diffusion d'une conversation entre Dilma Rousseff et l'ancien président Lula, soupçonné d'être impliqué dans ce scandale. L'actuelle présidente brésilienne reproche ainsi au juge chargé de l'enquête, Sergio Moro, d'avoir outrepassé ses attribution en autorisant la diffusion de cette conversation. 

Ce document sonore laisse penser que Dilma Rousseff a fait entrer l'ancien président Lula dans son gouvernement afin de lui faire bénéficier de l'immunité judiciaire. Après la diffusion de cette conversation, la Cour suprême a décidé d'interdire à Lula d'exercer toute fonction au sein du gouvernement. 

>>>> À lire aussi : Brésil : Un juge suspend l'entrée de Lula au gouvernement

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 23/03/2016 - 16:38 - Signaler un abus Des menteurs et des tricheurs...

    la gauche...toujours la gauche (au sens large)!

  • Par ISABLEUE - 23/03/2016 - 17:23 - Signaler un abus et oui la Gauche s'accroche, partout

    la soupe est bonne.....

  • Par kaprate - 24/03/2016 - 02:22 - Signaler un abus Anthroplogie appliquée

    J'ai lu l'article sur le "sacrifice ultime". "Le suicide altruiste"... Pas d'amateur? Dilma? non? Hollande? non? Vraiment? Merkel? Personne?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€