Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 31 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Brahim Zaibat condamné à verser 1 euro symbolique pour son "selfie" avec Jean-Marie Le Pen endormi dans l'avion

Cette photo avait été prise par Brahim Zaibat alors qu'il se trouvait juste derrière Jean-Marie Le Pen sur un vol Paris-Nice, le surprenant en pleine sieste.

Décision de justice

Publié le
Brahim Zaibat condamné à verser 1 euro symbolique pour son "selfie" avec Jean-Marie Le Pen endormi dans l'avion

Le danseur a fait appel de cette décision.

Le danseur Brahim Zaibat a été condamné ce mercredi par la justice à verser un euro symbolique à Jean-Marie Le Pen pour avoir publié en décembre une photo du fondateur du Front national assoupi dans un avion.

En légende de cette photo postée sur les réseaux sociaux le 12 décembre (à la veille du second tour des élections régionales), Brahim Zaibat avait écrit : "Mettez les KO demain en allant tous voter.

Pour préserver notre France fraternelle !!!". Jean-Marie Le Pen avait alors demandé la suppression de ce cliché vieux de deux ans, ainsi qu'un dédommagement de 50 000 euros pour atteinte à la vie privée et droit à l'image.

Cette photo avait été prise par Brahim Zaibat alors qu'il se trouvait juste derrière Jean-Marie Le Pen sur un vol Paris-Nice, le surprenant en pleine sieste "la tête renversée en arrière sur l'appuie-tête de son fauteuil et la bouche entrouverte, M. Zaibat apparaissant quant à lui sur la partie gauche du cliché, la mine ostensiblement réjouie par la scène qu'il photographie", décrit le tribunal de grande instance de Paris, dans une ordonnance de référé. Le danseur, qui a fait appel de cette décision, devra supprimer la photo dans les 48 heures, sous astreinte de 1000 euros par jour de retard.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 11/02/2016 - 00:57 - Signaler un abus Quelle tête de rat!

    Il aurait aussi bien pu l'étrangler, pendant son sommeil...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€