Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Blague sur les Auvergnats de Brice Hortefeux : "Je me suis laissé aller et j’en ai une honte"

En septembre 2009, lors de l’université d’été de l’UMP, l’ex-ministre s’était fait prendre en flagrant délit de racisme. Pour sa défense, il avait affirmé avoir fait une blague sur les Auvergnats.

Rédemption

Publié le

"Quand il y en a un ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes." Cette phrase devenue célèbre a été prononcée par Brice Hortefeux en 2009 après qu’on lui ait présenté un militant d’origine maghrébine à l’université d’été de l’UMP. Manque de chance, la scène est filmée par une équipe de la chaîne Public Sénat.

 

L’ancien ministre se perd alors dans des explications douteuses. Il ne parlait des Arabes, mais des Auvergnats, bien sûr !

Aujourd’hui Brice Hortefeux revient sur ce qu’il qualifie comme son "pire souvenir politique."


"Cette histoire m'a sonné.

Je ne suis pas raciste. C'était une caricature de moi qui ne correspondait ni à mon tempérament ni à mes valeurs. Quand on se ramasse un boulet pareil en pleine face, c'est moralement très dur, un choc violent. Je guettais le regard de tout le monde," explique-t-il au journal Le Monde.


Trois ans plus tard, Brice Hortefeux l'admet volontiers sa défense était rocambolesque et  cette histoire d'Auvergnats était loufoque. "Le jeune homme et des amis avaient trouvé ça pour me soutenir", reconnaît-il. "Sur le moment, je ne les ai pas contredits. A vrai dire, je ne sais même pas de quoi je parlais. (…) L'atmosphère était à la blague potache, je me suis laissé aller et j'en ai eu honte."


Brice Hortefeux a été condamné en 2010 pour injures raciales, à la requête du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples. "La preuve qu'on [lui] a fait un mauvais procès", note-t-il, est qu'il a été relaxé en appel au motif qu'il ne s'adressait qu'au cercle restreint des militants qui l'entouraient. La cour d'appel n'en a pas moins qualifié ses propos d'"outrageants" et "méprisants".

Quand Brice Hortefeux dérape par lemondefr

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Karamba - 25/08/2012 - 01:13 - Signaler un abus Procès en sorcellerie des socialistes à l'époque

    Mais ceux qui doutent encore peuvent toujours aller traîner aujourd'hui en cité pour vérifier le trait d'esprit de Hortefeux. Depuis Valls et son fameux "Tu me mets quelques Blancs, quelques White, quelques Blancos !" est devenu ministre de l'intérieur. Tel est le relativisme socialiste...

  • Par Indigène Indigné - 25/08/2012 - 09:34 - Signaler un abus Deux poids, deux mesures.

    @Karamba je ne vous le fais pas dire.

  • Par Ravidelacreche - 25/08/2012 - 10:13 - Signaler un abus Y'a pas de honte! la preuve :o)

    Le haras du Tissou...., un tout jeune élevage de Pur Sang Arabes et Demi Sang Arabes situé en Auvergne, et plus précisément dans le Cantal. Voilà maintenant 7 ans que la passion pour le cheval arabe et aussi le goût pour la sélection nous ont poussé à nous lancer dans cette grande aventure. Après quelques années d'études et de découvertes de la race, nous avons fait le choix d'orienter notre élevage vers les lignées Sheykh Obeyd. Nous produisons aussi quelques poulains Demi Sang Arabe noirs Nous souhaitons produire de beaux et bons chevaux, typés avec du cadre et ayant bon caractère, afin que chaque produit devienne l'Ami de son nouveau propriétaire, et qu'il soit capable de l'emmener au bout du monde si celui-ci le lui demandait. Un peu à l'instar du cheval Arabe, ami et allié des tribus bédouines.

  • Par langue de pivert - 25/08/2012 - 17:41 - Signaler un abus Faites gaffe...la STASI veille !

    Pas de quoi se miner la santé ! Une blague reste une blague et se fait toujours au détriment de quelqu'un ! Mais la STASI veillait et en fit une affaire d'état !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€