Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Béziers : Robert Ménard fait finalement retirer ses affiches polémiques

L'une d'elles montrait une jeune femme attachée aux rails. "Avec le TGV, elle aurait moins souffert!" était-il écrit.

Courte durée

Publié le
Béziers : Robert Ménard fait finalement retirer ses affiches polémiques

"Nos affiches ont rempli leur rôle". Dans un communiqué, le sulfureux maire de Béziers, Robert Ménard, a conclu sa campagne d'affichage sur le TGV par un satisfecit, malgré l'ouverture d'une enquête judiciaire. En voulant dénoncer les promesses jamais réalisées pour l'arrivée d'une ligne TGV dans sa ville, l'élu a fait étalage de ses talents de communiquant avec des affiches polémiques, une technique devenue habituelle depuis son élection.            

L'une d'entre elle présentait une jeune femme attachée aux rails. "Avec le TGV, elle aurait moins souffert!" était-il écrit. Une scène qui rappelle un drame sordide survenu en juin dernier, lorsqu'un homme dépressif avait attaché son ex-campagne sur la ligne TGV avant de se suicider.

Si Robert Ménard assure avoir voulu faire référence aux "westerns", l'affiche a provoqué un tollé. L'ex-ministre socialiste Laurence Rossignol avait décidé de porter plainte tandis que Marlène Schiappa avait "saisi le préfet."

Finalement, la municipalité a décidé de retirer ses affiches. "Il aura suffi de cinq affiches –à l'humour très Hara Kiri– pour qu'enfin, les médias et les pouvoirs publics regardent de notre côté et, nous l'espérons, entendent ce que nous avons à dire" explique le communiqué de la ville. "Nos affiches ont rempli leur rôle."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 13/12/2017 - 09:38 - Signaler un abus Pourquoi garder ces

    affiches puisque tout le monde les a vues? Il a réussi son coup.

  • Par vangog - 13/12/2017 - 10:39 - Signaler un abus Et la liberté alors?...

    La gauche a une complaisance sordide pour les syndicats fascistes qui montrent des policiers ensanglantés, mais cette même gauche a des pudeurs de jeune vierge, vis à vis de l’expression libre et crue, a droite...l’amour vache, sans doute?

  • Par kelenborn - 13/12/2017 - 11:31 - Signaler un abus Le "sulfureux"

    Le terme est d'Atlantico ? on peut le supposer puisque l'article n'est pas signé!!! Je ne sais si Robert Menard a bouffé son slip mais , apparemment, Atlantico a bien retenu les leçons du catéchisme enseigné par le père Grapillon !!!! Bon chez Stan, il doit faire chaud... c'est pour ça que Vangode boit de plus en plus!! Manque Ah2bou !!!

  • Par Solognitude - 13/12/2017 - 16:07 - Signaler un abus Il sort du lot

    Robert Ménard est un personnage intéressant, réaliste, sans concession comme dirait Michel Apathie, mais qui ne rentre pas dans les bonnes cases de l'endormissement politicien habituel. J' apprécie son indépendance d'esprit et souhaite qu'il garde cette différence avec la doxa ambiante. Au fait, par où Marlène S. as-t'elle saisi le préfet ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€