Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 01 Mai 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bernard Cazeneuve : "Lorsqu'on est attaché à l'autorité de l'État, on est impeccable face aux institutions"

Le ministre a annulé tous ses rendez-vous de la journée, et sera reçu par le Premier ministre dans l'après-midi.

Exemplarité

Publié le
Bernard Cazeneuve : "Lorsqu'on est attaché à l'autorité de l'État, on est impeccable face aux institutions"

Au lendemain des révélations sur les pratiques du ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux, qui a employé ses filles en tant qu'assistantes parlementaires dès l'âge de 15 ans, Bernard Cazeneuve a estimé ce mardi que "lorsqu'on est attaché à l'autorité de l'État, on est impeccable face aux institutions et aux règles qui les régissent".

"Sans quoi l'autorité de l'État est abaissée et l'autorité de l'État ça commence par cette exigence et par cette rigueur", a ajouté le Premier ministre, qui inaugurait des nouveaux locaux de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) à Paris, en l'absence de Bruno Le Roux qui devait initialement s'y rendre.

Le ministre a par ailleurs annulé tous ses rendez-vous de la journée. 

"On parle d'un boulot d'été auprès d'un parlementaire (…) Et quand il faut faire du classement, quand il faut faire un certain nombre de tâches parlementaires, je trouve que c'est une bonne école de faire ça", a déclaré le ministre, appelant à ne pas faire "d'amalgame" avec le cas de François Fillon. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jean-Benoist - 21/03/2017 - 13:50 - Signaler un abus Soyez curieux et cliquez sur le lien le president "exemplaire" s

    Sert avant son depart...Et les journalistes vont ils denoncer ces abus apres avoir entretenu deux maitresses a l'Elysée, nommer 40 ambassadeurs, des prefets hors cadre..etc... https:// www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033189352

  • Par Alain Proviste - 21/03/2017 - 14:40 - Signaler un abus Une petite leçon de morale

    Cazeneuve adore pontifier et nous expliquer la vie. Il arrive même à placer un PADAMALGAM à la fin, à ce niveau c'est du grand art. De toute façon ce n'est pas la peine qu'il se fatigue, on a bien compris qu'ils en croquent tous dès qu'ils peuvent.

  • Par langue de pivert - 21/03/2017 - 14:59 - Signaler un abus François : "dans mon bureau dans 5 mn !" Couillu le Cazeneuve

    "Quand on est président de la république française on est impeccable face aux institutions : on ne bidouille pas sa déclaration d'impôt, ni celle sur son patrimoine...et on ne fait pas entretenir ses cocottes par les contribuables ! J'attends ta lettre de démission" Ah mais...

  • Par assougoudrel - 21/03/2017 - 15:10 - Signaler un abus Nous avons entendu

    16 fois: "moi, Président de la République" et avons eu plus de milles hontes, par ordre croissant. Quand aux journalistes complices, c'est aussi de leurs fautes si nous avons eu tous ces malheurs dans le pays. Taubira et la "justice" et toute cette bande, ont du sang sur les mains. A présent, pour garder leurs privilèges honteux, ils sont prêts à mettre en place quelqu'un qui livrera le pays en pâture aux "requins". Je céderais volontiers ma chance de paradis pour que cela cesse. Nous sommes à bout.

  • Par jurgio - 21/03/2017 - 15:14 - Signaler un abus Un socialiste qui n'a rien à se reprocher...

    est-il vraiment un vrai socialiste ? Cazeneuve serait alors supérieurement habile à ne rien laissé (encore) transparaître.

  • Par Liberte5 - 21/03/2017 - 18:50 - Signaler un abus Si nous avons la droite la plus bête du monde..

    nous avons aussi la gauche la plus pourrie du monde. Voir cette affaire sortir,et voir les socialistes patauger dans leur merde, a quelque chose de jubilatoire.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€