Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Benoît Hamon fait entrer le "codage" informatique dans les écoles primaires à la rentrée

"70% des élèves du primaire et de collège et 100% des enseignants" seront équipés "en PC-tablettes dotés de ressources pédagogiques numériques" d'ici 2020 a par ailleurs annoncé le ministre.

Biberon geek

Publié le
Benoît Hamon fait entrer le "codage" informatique dans les écoles primaires à la rentrée

Faire de vos enfants des petits geeks. Pourquoi pas ?  L'enseignement du code informatique sera proposé de manière facultative en primaire, dès la rentrée 2014-2015, annonce le ministre de l'Education nationale, Benoît Hamon, dans une interview au JDD de ce dimanche. Si la priorité de l'Education nationale porte "sur les apprentissages fondamentaux" comme "lire, écrire, parler correctement la langue française, compter, calculer, composer et décomposer les nombres en mathématiques", l'école "ne peut ignorer l'importance du numérique", explique Benoît Hamon au journal. Selon lui, "la question n'est plus de savoir s'il faut apprendre l'informatique et son langage, mais de savoir comment, pour quels usages, et à quelle étape du cursus le faire".

Plus d''Internet haut-débit et des tablettes numériques pour les élèves

Dès septembre, le ministre souhaite donc favoriser "en primaire une initiation au code informatique, de manière facultative et sur le temps périscolaire". Il indique avoir d'ores et déjà lancé "un appel aux associations pour structurer une offre nationale". Enfin, cette initiation pourrait aussi "être inscrite dans les programmes du second degré".

Pour cela, le Ministre compte mettre les moyens alors que seize mille école, sur un total de 54 000, n'ont pas encore d'accès à l'internet haut débit. "Dès septembre, nous relierons au haut débit par voie hertzienne 9 000 écoles situées dans les zones non reliées à la fibre", annonce ainsi Benoît Hamon. Il envisage aussi "un grand programme en faveur de la filière industrielle française du numérique éducatif". D'ici 2020, "70% des élèves du primaire et de collège et 100% des enseignants" seront équipés "en PC-tablettes dotés de ressources pédagogiques numériques".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par sheldon - 13/07/2014 - 20:55 - Signaler un abus C'est une bonne initiative !

    Il faut savoir le reconnaitre quand la gauche, et même B. Hamon, vont dans une bonne direction.

  • Par lexxis - 14/07/2014 - 07:05 - Signaler un abus TENDANCES...

    Navré, Monsieur le Ministre, mais sur 54 000 écoles, 16 000 qui ne sont pas connectées, moins 9 000 que vous projetez de relier, il en reste quand même 7 000 hors jeu (presque 13%) qui n'ont pas l'air de trop chagriner votre sens de l'égalité. Pensez 7 000 bouseux dans la France de tout en bas, on ne va quand même pas entraver la marche de la République pour si peu. Même chose pour le Président de la FCPE, auquel on rapporte le faible niveau orthographique des générations actuelles et qui répond que l'enseignement de l'informatique dès le primaire permettra de couvrir cette lacune avec les correcteurs orthographiques dont sont désormais pourvus la plupart des logiciels. De la même eau , pourquoi apprendre à compter, alors que l'on peut se procurer des calculettes pour quelques dizaines d'euros seulement? Pourquoi apprendre la musique, alors qu'un CD de bonne facture coûte à peine plus qu'une dizaine d'euros? Bel conception de l'enseignement assurément, peut-être un peu réductrice, mais tellement efficace et dans l'air du temps, avec au final 88% de réussite au bac et probablement une bonne moitié des "bas-cheliers" incapables d'écrire sans faute un texte de quelques lignes.

  • Par jmpbea - 14/07/2014 - 17:44 - Signaler un abus Ça n'est pas le tripotage d'un ordinateur pour faire des jeux

    Qui va leur apprendre à lire et à écrire....mais ça donnera bonne conscience au ministricule..alors....dépensons encore quelques sous....

  • Par langue de pivert - 14/07/2014 - 18:21 - Signaler un abus Dingo !

    Encore des associations (proche de la gauche ?) vont se goinfrer sur cette idée pour le primaire ! Quel codage informatique sera utile dans 5 ans ? Dans 10 ? Qui assurera cette formation dans le second degré ? Au détriment de quelle matière (dotation horaire) ? Sur quel budget seront prélevées les dotations de matériel aux élèves ? Les profs sont déjà équipés - depuis longtemps et à leur frais - en matériel informatique. Y compris les consommables (papier, cartouches d'encre etc) Il en a encore beaucoup des idées comme ça ?

  • Par cremone - 14/07/2014 - 21:54 - Signaler un abus il y a des précédents...

    - quand le téléphone et les chaînes Hi-Fi se sont répandues dans les années 70, on a fait faire de l'électronique à fond la caisse aux élèves - quand la bagnole s'est démocratisée, les cours de mécanique auto sont passés au coefficient 15 aux examens scolaires - quand le sida a commencé à faire ses ravages, la microbiologie est devenue la matière principale dans tous les établissements scolaires - depuis qu'on prend à ce point les gens pour des cons, on ne sait plus quoi inventer pour occulter le fait que les connaissances de base ne sont plus enseignées On manque beaucoup plus, en France, de gens connaissant leur langue que d'informaticiens.

  • Par Le gorille - 15/07/2014 - 05:29 - Signaler un abus Mauvaise initiative

    Outre savoir lire, écrire et compter, il faut d'abord apprendre à l'enfant à savoir qui il est, son histoire, et lui donner une assise psychologique, et non pas le transformer en machine, ce qu'il apprendra plus tard. L'informatique ne construit pas un enfant, c'est juste un outil, uniquement pour ceux qui en feront leur métier. Taper sur un clavier n'est pas faire de l'informatique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€