Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Benalla : Castaner accuse le Sénat de vouloir obtenir la destitution de Macron

Le délégué général de La République en marche a mis en garde la commission d'enquête sénatoriale contre toute tentative de destitution du chef de l'Etat.

Sous pression

Publié le
Benalla : Castaner accuse le Sénat de vouloir obtenir la destitution de Macron

 Crédit FRANCOIS GUILLOT / AFP

Le gouvernement semble craindre le Sénat. En atteste la sortie médiatique de Christophe Castaner ce vendredi 14 septembre, dont le menace formulée envers les sénateurs s'ajoute à celles des autres membres de l'exécutif.Selon BFMTV, il fustige une commission d'enquête aux « ambitions politiques ».

« Si certains pensent qu'ils peuvent s'arroger un pouvoir de destitution du président de la République, ils sont eux-mêmes des menaces pour la République », a déclaré le délégué général du parti d'Emmanuel Macron. Selon lui, le fait que cette commission d'enquête pense « qu'elle peut jouer de ses fonctions de contrôle du gouvernement pour faire tomber un président de la République commettrait une faute constitutionnelle ».
 

L'opposition indignée

Un avertissement qui s'ajoute à celui de Nicole Belloubet, qui a émis mardi le souhait qu'il n'y ait « pas d'interférences » entre une commission et une information judiciaire. Emmanuel Macron lui-même a appelé le président de la chambre haute, Gérard Larcher, pour lui demander de « garantir les équilibres institutionnels ». Enfin, Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, a fustigé l'« ambition personnelle et politique » de Philippe Bas, le président de la commission. 
 
Une mise sous pression qui a fait bondir l'opposition, à commencer par Jean-Luc Mélenchon. Le leader insoumis a déploré une « escalade sans précédent » dans le « bras de fer » entre l'exécutif et le Sénat. « On voit tout l'appareil d'État, du président de la République à la Garde des Sceaux, à monsieur Griveaux se coaliser pour soutenir monsieur Benalla », a quant à lui fustigé Bruno Retailleau (LR).  
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Yves3531 - 14/09/2018 - 18:56 - Signaler un abus Castaner ferait mieux de poser la bonne question....

    qui et pourquoi a balancé cette histoire de cornecul de Benalla dans les pattes de Macron ? Manifestement l'opération a réussi, Macron Jupiter s'est transformé en micron étoile filante, se chiraquisant comme les autres avant et filant doux devant les vrais maitres du système ...

  • Par cagnotte - 14/09/2018 - 19:12 - Signaler un abus Panique à bord

    Il est évident que toutes ces réactions procèdent d'une grand panique à l’Élysée! C'est tres étonnant et en réagissant ainsi, Macron et ses troupes révèlent qu'il y a quelque chose de pas clair et de tres dangereux pour eux Quoi?

  • Par Anouman - 14/09/2018 - 19:16 - Signaler un abus destitution

    On peut destituer le président en France?

  • Par J'accuse - 14/09/2018 - 19:17 - Signaler un abus 18 brumaire an VIII et 2 décembre 1851

    Après avoir verrouillé l'Assemblée, Macron veut museler le Sénat. Il est en marche sur les traces de ses vrais mentors, les Napoléon I et III.

  • Par cloette - 14/09/2018 - 19:19 - Signaler un abus réflexion de Castaner

    Très curieuse. Le sénat est un contre-pouvoir , il fit une enquête sur Cahuzac, il a le droit de faire une enquête sur Benalla , c'est même son devoir, il est un garde-fou , ce n'est pas l'inquisition .

  • Par wanda60 - 14/09/2018 - 19:21 - Signaler un abus MENACES

    Les sénateurs ne sont pas les seuls à vouloir la destitution de Macron, les sondages montrent que le peuple aussi le veut. Débarassons nous de decet aéropage de bandits et de déserteurs du PS qui ne font iren de bon pour nous.

  • Par Atlante13 - 14/09/2018 - 19:22 - Signaler un abus Cette fois c'est clair,

    le petit Jupiter a vraiment la trouille !

  • Par COUDY-MENARDEAU - 14/09/2018 - 19:42 - Signaler un abus destituer le président

    Pour répondre à la question d'Anouman, oui, on peut dans le cadre de l'article 68 de la Constitution. Mais il faudrait que les deux assemblées votent la réunion du Parlement constitué en Haute Cour et que celle-ci vote la destitution aux deux tiers. Inutile de dire que c'est pas demain la veille et que M. Castaner qui expliqua qu'Alexandre Benalla ne s'occupait que de logistique ferait mieux d'apprendre à lire un texte constitutionnel.

  • Par Gré - 14/09/2018 - 20:11 - Signaler un abus Après les insultes, ...

    ... voici les menaces. Mais en Europe, c'est Viktor Orban le dictateur !

  • Par vangog - 14/09/2018 - 21:06 - Signaler un abus Je vais finir par aimer le Sénat...

    Oh et puis non, après tout! Qu’ils destituent le collabo Macrouille, et qu’ils préparent de vraies élections démocratiques, afin que la France retrouve liberté d’expression et prospérité. Ensuite , on met les sénateurs à la retraite de base...

  • Par KOUTOUBIA56 - 14/09/2018 - 22:32 - Signaler un abus quel petit con ce Castaner!!!

    quel petit con ce Castaner!!!!!!!!!!!! ils commencent à être aux abois ça sent le cramé!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ou en sont ils arrivés pour n'avoir qi'à soutenir ce benalla vulgaire cogneur qui se voyait le chef d'une police parallèle pour protéger Manu !!!!!!!!!!!!!!!!!! en fait une petite clique de prétentieux et de sans gêne qui croient parce qu'ils ont eu un vote (dans quelle condition???????????) en leur faveur se prennent pour les rois du monde!!!!!!!!!!! les coup de pied au cul vont pas tarder a leur faire des trous aux fesses

  • Par assougoudrel - 14/09/2018 - 23:07 - Signaler un abus Castaner

    Après avoir dit que nos mères portaient le voile religieux, voilà qu'il nous sort de nouvelles fadaises. Un récidiviste notoire en sortie de conneries.

  • Par ajm - 15/09/2018 - 00:40 - Signaler un abus Affaire de corne-cul.

    Si l'affaire Benalla est simplement une affaire de corne-cul comme on nous le répète, pourquoi cette extrême agitation dans les cercles du pouvoir ?

  • Par Liberdom - 15/09/2018 - 01:56 - Signaler un abus Castano-parano

    Le concert des indignés au pouvoir... Personne ne veut ni ne peut destituer le foutriquet. Comme quoi cette constitution permet a des présidents de plus en dangereux pour le pays de se succéder tout en restant intouchables.

  • Par Beredan - 15/09/2018 - 07:48 - Signaler un abus Il en fait dans son froc ...

    Et si Lahcen balançait ?

  • Par vauban - 15/09/2018 - 08:03 - Signaler un abus Pourquoi les médias ne nous parlent ils pas

    De la disparition de ce fameux coffre fort chez Benahla? Rien,partout Si cela avait été un coffre fort Fillon..........

  • Par cloette - 15/09/2018 - 09:12 - Signaler un abus L'inconscient de Castaner

    Aurait-il peur que Macron ne finisse pas son mandat ?

  • Par assougoudrel - 15/09/2018 - 09:31 - Signaler un abus Macron, a-t-il fait faire un

    de ses maillots vendus à la boutique souvenir de l'Elysée écrit: "il n'est pas mon amants"? Il parait que ce sont ses plus belles phrases qui y sont dessus.

  • Par assougoudrel - 15/09/2018 - 11:09 - Signaler un abus Pardon

    mon amant

  • Par Atlante13 - 15/09/2018 - 12:31 - Signaler un abus Souvenez-vous,

    le Jupiter tonitruant devant ses ouailles, "s'ils veulent un responsable, qu'ils viennent me chercher...", quel homme! Sauf que maintenant c'est " allo maman bobo..." et les loubettes, les grivettes, et les castagnettes sont obligées de monter au créneau. Jupiter ne serait donc qu'une Jupette?

  • Par Marie-E - 15/09/2018 - 12:52 - Signaler un abus puisque Assougoudrel parle de la boutique souvenir

    voici un article eclairant sur les incapables qui nous gouverrnent : http://premium.lefigaro.fr/flash-actu/2018/09/15/97001-20180915FILWWW00029-boutique-de-l-elysee-des-mugs-faussement-estampilles-porcelaine-de-limoges.php. Quand je regarde l'etat de la France je me dis que c'est a pleurer. ..Des mugs estampillés "porcelaine de Limoges", destinés à la boutique de l'Elysée, étaient en fait du faux Limoges parce que fabriqués ailleurs et décorés à Toulouse, ne respectant donc pas la nouvelle Indication géographique (IG). Prévenu avant de les faire parvenir au Palais présidentiel, "Mug in France", le fournisseur basé en Dordogne, les a immédiatement remplacés, et les mugs fautifs n'ont pas été mis en vente ce week-end par la présidence lors des Journées du patrimoine. Decidement il sssont bons a rien. C'est pas tout, je vais essayer de comprendre le prelevement a la source pour les Francais residant a l'etranger ... et c'est pas gagne

  • Par lasenorita - 15/09/2018 - 14:01 - Signaler un abus Heureusement que le Sénat,lui,est objectif.

    Macron a demandé au président du sénat,monsieur Larcher,d'être indulgent avec Benalla et Philippe Bas,qui emmène la commission sénatorial a dit que ''le Parlement contrôle l'exécutif''..ce qui n'a pas plu à notre petit dictateur!voir https://www.bfmtv.com/politique/enquete-senatoriale-sur-l-affaire-benalla-le-rappel-a-l-ordre-de-macron-a-larcher-1522599.html#xtor=AL-68 c'est la SOUMISSION des Français à la ''pensée unique''..il faut se plier à la bien-pensance dominante...La sécurité des personnes et des biens n'est plus assurée dans notre pays,l'état de droit est bafoué!...

  • Par Loupdessteppes - 15/09/2018 - 15:55 - Signaler un abus Il se pose en Fouquier Tinville, procureur de la Terreur ?

    Pas bon pour lui, sa tête va valser... Il est cocasse de constater que l'Histoire se répète.. Une sorte de Grand-Guignol sans fin.

  • Par Vincennes - 15/09/2018 - 17:44 - Signaler un abus RIEN d' étonnant lorsqu'on lit qu'après la "SALLE BENALLA"

    il y a la "BOUTIQUE BENALLA" à l'Elysée que ce triste Sir a revendiquée devant les enquêteurs de police judiciaire !!! : "J'ai sous ma responsabilité la mise en place d'une boutique en ligne et le projet d'une boutique physique qui a pour objet la vente de produits dérivés" !!!!! On comprend pourquoi ce "TRISTE" gouvernement fait BLOC afin que le "PROTEGE" du Prince, ne soit pas interrogé !!!

  • Par Vincennes - 15/09/2018 - 17:44 - Signaler un abus RIEN d' étonnant lorsqu'on lit qu'après la "SALLE BENALLA"

    il y a la "BOUTIQUE BENALLA" à l'Elysée que ce triste Sir a revendiquée devant les enquêteurs de police judiciaire !!! : "J'ai sous ma responsabilité la mise en place d'une boutique en ligne et le projet d'une boutique physique qui a pour objet la vente de produits dérivés" !!!!! On comprend pourquoi ce "TRISTE" gouvernement fait BLOC afin que le "PROTEGE" du Prince, ne soit pas interrogé !!!

  • Par Ajar - 16/09/2018 - 00:20 - Signaler un abus Ca sent le pus

    Cette affaire , le fin est proche

  • Par siger99 - 16/09/2018 - 10:19 - Signaler un abus Mais qu'y avait-il donc dans ces valises??

    D'après le nouveau professeur de droit constitutionnel Christophe Castaner, Lahcene Benahlia (de son vrai nom) n'était qu'un "baggagiste". MAIS QU'Y AVAIT-IL DONC DANS CES VALISES pour que l'Elysée craigne à ce point son audition au Sénat???

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€