Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 31 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

BCE : un plan de relance équivalent à 180 milliards d’euros pour la France

Après 6 années de crise, la zone euro change son fusil d’épaule et applique un traitement monétaire pour sortir le continent de l’ornière. Pour la France, le montant du plan de relance annoncé ce jour devrait être équivalent à 180 milliards d’euros.

A l'attaque

Publié le
BCE : un plan de relance équivalent à 180 milliards d’euros pour la France

Mario Draghi a fait des annonces remarquées ce jeudi Crédit Reuters

Le plan de relance monétaire de plus de 1 000 milliards d’euros annoncé par la Banque centrale européenne ce jeudi 22 janvier peut être décomposé de la façon suivante : 900 milliards seront utilisés au rachat de dette publique, soit 50 milliards d’euros mensuels entre les mois de mars 2015 et de septembre 2016. S’y ajoutent 180 milliards de dette privée, mais cette dernière mesure avait déjà été annoncée au mois de juin 2014. Il ne s’agit donc ici que d’une reprise de l’existant. Ainsi, le total mensuel des rachats d’actifs sera de 60 milliards d’euros.

Pour la France, qui représente environ 20% du poids économique de la zone euro, le montant mensuel devrait correspondre à 10 milliards de rachat, pour un total de 180 milliards d’euros pour les années 2015 et 2016. Soit un montant s’approchant  de 10% de PIB du pays.

A LIRE AUSSI - 900 milliards d'euros sur 18 mois, l'Europe comprend ENFIN la nature de la crise qu'elle connaît depuis 2008

Ces achats seront effectués à 80% par la banque nationale de chaque état et à 20% par la Banque centrale européenne. Ainsi, pour la France, la Banque de France devrait procéder au rachat de 8 milliards d’euros de dette française par mois alors que la BCE en rachètera l’équivalent de 2 milliards.

Incomparable avec les précédentes mesures de sortie de crise, la France va donc bénéficier d’un plan de relance monétaire correspondant à 180 milliards d’euros sur 18 mois.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jmpbea - 22/01/2015 - 17:58 - Signaler un abus Expliquez moi comment racheter des dettes pourries

    va relancer l'économie...merci de vos lumières...car les articles énoncent des faits mais n'éclairent aucune stratégie comprehensible...

  • Par bjorn borg - 22/01/2015 - 20:40 - Signaler un abus Au moins

    si cela pouvait faire exploser l'Europe, ce serait une bonne non? Qui d'entre vous aime cette Europe de merde?

  • Par vangog - 23/01/2015 - 01:58 - Signaler un abus Après le dumping fiscal et social, le dopage au QE!

    Racheter les dettes pourries à permettre aux pays, qui ont réformé, de relancer leur économie, aux spéculateurs de tout poil de faire de mirifiques profits, et aux social-démagogies sudistes de relancer leur clientélisme électoral, avec l'engrenage classique allocations-impôts-subventions-dette-chômage...on connaît! Nous, on est content, car l'éclatement de l'UE sera obligatoirement la conséquence de ce nouveau dumping de QE, ajoutant un nouvel écartèlement aux écarts grandissants de fiscalité et de charges sociales...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€