Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Bayrou présente ses vingt propositions pour la présidentielle

Le candidat du Modem déclare vouloir lutter contre le surendettement et relancer l'emploi. Il a taclé ses rivaux en fustigeant leur "incohérence".

Projet

Publié le - Mis à jour le 2 Février 2012

François Bayrou, candidat du Mouvement Démocrate (Modem) à l’élection présidentielle, a divulgué ce mercredi son projet lors d’une conférence de presse. Il a présenté son plan en 20 propositions afin, selon lui, de lutter contre le surendettement et relancer l’emploi.

Il a fustigé les "incohérences" et le "manque de logique" de ses deux rivaux, Nicolas Sarkozy et François Hollande, se présentant comme la seule alternative crédible. Pour lui, l’actuel président de la République refuse d’augmenter les impôts tout en annonçant la TVA sociale et en en créant deux nouveaux.

De même, le candidat du PS refuserait de voir la vérité en face.

Selon le candidat du MODEM, impossible de rééquilibrer les comptes de l’Etat sans économies. "La course aux dépenses nouvelles est une course à l'abîme", a-t-il déclaré. "Il est illusion de prétendre qu'on puisse dans la situation de la France créer 60 000 postes d'enseignants, 5 000 postes dans la police, la justice, la gendarmerie, 150 000 emplois jeunes, et revenir à la retraite à 60 ans et augmenter nombre d'allocations."

Son objectif principal: le retour à l'équilibre d'ici 2016. Il propose ainsi de geler les dépenses de l'Etat, vante les mérites de la règle d'or et désire redéployer les budgets entre les ministères.

Il a décliné son thème de campagne, "Produire en France" et a évoqué une série de mesures, parmi lesquelles "une hausse modérée de la TVA de l'ordre de 1 % en 2012", un "coup de rabot sur les niches fiscales" ou encore "un crédit d'impôt-innovation". Il assure également qu'il exclut "le retour à la retraite" à 60 ans expliquant que "c'est une illusion de prétendre y revenir", taclant au passage François Hollande. Il a également proposé de créer deux nouvelles tranches d'impôts dont une dite "de solidarité".

Dans les 20 mesures portées par M.Bayrou, il est une réponse directe à M. Sarkozy. Ainsi, aux accords "compétitivité emploi" du chef de l'Etat, qui souhaite ramener la négociation d'accords sur le temps de travail à l'échelle de l'entreprise, il oppose la "négociation d'accords particuliers au sein de l'entreprise soumise à des accords cadres dans les branches".

M. Bayrou veut mettre l'accent, à l'heure où l'Allemagne est un modèle, sur la "culture de cogestion" dans les entreprises. En proposant, par exemple, la participation des salariés au conseil d'administration des entreprises de plus de 500 salariés.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par PUAKA - 01/02/2012 - 14:20 - Signaler un abus F. Bayrou propose les mêmes solutions que N. Sarkozy

    Les électeurs de gauche qui sont tentés par le vote F. Bayrou doivent comprendre, qu'il propose exactement les même augmentations d'impôts que l'autre candidat de droite N. Sarkozy. La TVA de 2 points et la modification du code du travail ainsi que les 35 h par des accords de branche. D'autre part, il maintien la règle instauré par le président actuel d'un remplacement sur deux dans la fonction public. Sa dernière invention, est la création d'une nouvelle niche fiscale. Il propose un emploi sans charges pendant deux ans aux entreprises de moins de 50 salariés, pour l'embauche en CDI d'un jeune dont c'est le premier emploi ou d'un chômeur. Sauf qu'il ne propose rien de concret comment réindustrialisé le pays et sur son idée''Made France''.

  • Par Karamba - 01/02/2012 - 14:57 - Signaler un abus Ok des impôts donc, une TVA comme Sarkozy...

    ... mais qu'en est-il de la réduction des dépenses publiques? Sinon on n'est quand même pas très loin de l'UMP version 2012 (retraites...) En tout cas plus proche que de l'enchantement bidon du PS qui s'adresse avant tout aux Oui Oui... Sarkozy ou Bayrou, pour moi ce sera le même choix. Bayrou la joue juste plus austère, mais simplement parce qu'il n'est pas sous pression actuellement. Mais au pouvoir, il serait obligé de lâcher du lest pour conserver sa popularité. Mais définitivement François Bayrou plutôt que Flanby si Sarkozy est trop cramé pour aller au bout...

  • Par PUAKA - 01/02/2012 - 15:26 - Signaler un abus Il faut dire la vérité rien que la vérité!!!

    La différence entre F. Hollande et F. Bayrou, c'est que Hollande pourra compté sur une majorité pour gouverner. Mais F. bayrou ne pourra compté que sur lui même pour faire adopter un projet de loi à l'assemblée et au sénat. Voilà une vérité qu'il doit dire aux Français. Qu'il ne pourra pas gouverné seule.

  • Par Lepongiste - 01/02/2012 - 16:29 - Signaler un abus Hollande et Bayrou les deux mous du genoux !!

    Et pourtant Bayrou va faire un bon score avec les voix des socialistes qui ne croient pas du tout en Hollande et en son équipe....de bras cassés... Imaginez Harlem Désir ministre de l'intérieur !!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€